Bienvenue
Forum en bêta. Venez nous rejoindre, on a des cookies Inlov

Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Maître de l'Espace
Age : 29
Fonction : Barman/assassin
Messages : 286
Localisation : Espérez juste que ce ne soit pas votre chambre à la nuit tombée

Feuille de personnage
Masque: du ténébrium
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Implants oculaires bilatéraux - peau - prothèses brachiales pour des lames
Voir le profil de l'utilisateur

Jalousie

le Dim 7 Jan - 16:10
Jalousie
Finn & Danak

J'installe la jolie Brune dans ma chambre et lui montre deux trois trucs utiles pour qu'elle puisse se débrouiller. Je lui sors d'avance même deux pulls pour qu'elle puisse se vêtir un peu plus chaudement et être raccord avec la saison. Je suis rarement dans les étages à m'occuper des clients de l'auberge, je lui conseille donc de s'adresser à Moon si elle a besoin et sinon je suis à la taverne jusque vingt-et-une heure ce soir.

Je ne la revois pas, c'est plutôt bon signe, celui qu'elle s'en sort sans moi et je ne doute pas que nos chemins se croiseront bien assez tôt. A la fermeture, je me débarrasse de mes affaires de travail et enfile une tenue autrement plus classe avant de filer rejoindre le crypto à sa demeure. Décidé à ne pas finir geler par l'ai glacial nocturne, je me hâte de le rejoindre en passant par les toits de la ville. Cela me permet par la même occasion de jouer de mon agilité sur le verglas qui recouvre la ville et virevolter dans les tas de poudreuse qui parsèment la plupart des chaumières. Même en n'étant pas un fan de l'hiver, le spectacle reste grandiose et je m'amuse de voir voler les flocons à chacun de mes atterrissages. C'est couvert de neige que j'arrive donc devant la porte de l'apothicaire et rien n'y fait, j'ai beau me secouer, la plupart tient aux fibres de mes vêtements. Je toque doucement à la porte ne doutant pas que Blondie sera sans doute encore en bas. Une paire de minutes s'écoule avant que le jacktalope ne m'ouvre la porte, un air renfrogné sur son minois angélique. Sans doute une mauvaise journée, qu'il compte sur moi pour le réconforter. Je lui souris et entre dans l'échoppe non sans faire entrer un peu de la pellicule blanche qui recouvre Synchro.

"Salut Blondie, ben alors y'a quelque chose qui va pas ?"

Je m'approche de lui pour déposer un baiser sur ses lèvres, mais il dévie et j'embrasse sa joue à la place. Ok …J'ai comme dans l'idée que je ne suis pas innocent face à sa mauvaise humeur.
Made by Neon Demon

_________________



Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.

Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
avatar
Maître du Temps
Age : 28
Fonction : Vendeur en herboristerie
Messages : 290
Localisation : Dans sa boutique

Feuille de personnage
Masque: du cryptozoologue
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Le basique dans sa nuque. Il a également des implants oculaires pour mieux voir la nuit. Prothèses : Aux articulations des coudes, poignets, genoux et chevilles pour amortir ses mouvements dans sa forme animale
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Ven 12 Jan - 18:36
Depuis qu'il avait vu son amant avec cette femme à la taverne, le bouclé ruminait sa colère. Voir Danak discuter avec d'autres demoiselles le laissait indifférent. D'un naturel peu jaloux et connaissant son passé de séducteur, il ne disait rien à ce propos. Il pouvait bien parler à qui il voulait quand ils n'étaient pas ensemble, il ne redirait rien à ce sujet. Cependant, ce qu'il avait entendu ne le mettait guère de bonne humeur. Quand en plus celle qui se trouvait en face lui faisait clairement des avances, non, définitivement sa gentillesse avait des limites. En revenant à l'herboristerie, il n'avait qu'une chose en tête : mettre tous les clients à la porte, fermer la porte, retourner dans sa chambre et bouder sous les couette dans sa forme animale. Il tenta de rester aimable avec ceux qui avait besoin de son aide en attendant.

C'est finalement ce qu'il fit quelques heures plus tard, lorsque le soleil commença à décliner au loin. Le crypto ferma la boutique plus tôt que prévu et laissa son collègue faire sa vie à l'extérieur de leur appartement. Le botaniste ne comprit pas tout ce qui se passait dans sa tête, mais parti rejoindre des amis autour d'un verre, ce que qu'il lui avait dit. Pourtant si patient d'ordinaire, il avait failli envoyer balader plusieurs personnes si sa timidité ne le bridait pas. Le ténébrium allait devoir lui fournir des explications, car sorti de son contexte, la conversation qu'il avait surpris en venant livrer des herbes à la taverne ne le calmait pas. Ses paroles se tournaient et retournaient dans son esprit. Même prendre un thé ne suffisait pas. Puisqu'il se retrouvait seul à gérer son échoppe, il entreprit de faire le ménage. Avec la neige fondue et tout ce qui traînait sous les bottes des clients, le carrelage ne ressemblait plus à rien. Et peut-être que prendre soin de son lieu de travail lui changerait les idées.

Il passait la serpillière lorsque quelqu'un toqua à la porte. Ce n'était pas Nyl, ce dernier serait directement rentré après avoir signalé sa présence. Ce n'était pas non plus un client, à cette heure quoi qu'il en soit, l'herboristerie était fermée. Il soupira et alla ouvrir, gardant son objet dans la main. Quand on parle du loup... Le brun se pointait comme une fleur à sa porte, ce qui n'arrangeait pas sa mine renfrognée. C'est à peine s'il le salua en retour. Par contre il évita royalement ses lèvres approchant des siennes, tournant la tête. Elles se posèrent sur sa joue. Même s'il n'avait pas totalement pu les esquiver, il n'avait pas répondu à son baiser.

« Non, ça ne va pas. »

Il l'empêcha d'avancer vers lui en posant le bout du manche contre son torse. De un, il ne voulait aucune marque d'affection ce soir, ne se sentant pas câlin, mais alors pas câlin du tout. De l'autre, hors de question que ses chaussures salissent tout son travail, sans quoi le serveur prendra lui-même la serpillière pour effacer ce qu'il laissera derrière lui.

« Tu sais que je t'aime et que je ne dis rien quand des femmes te font la conversation. Tu l'as bien vu au bal, je t'ai laissé danser avec elles sans la moindre crainte. »

Il garda le manche perpendiculaire au sol et croisa les mains sur le haut, posa son menton sur le tout. Il regarda son homme dans les yeux. S'il se trouvait dans son autre forme, nulle doute que ses oreilles seraient couchées et arrière pour appuyer son mécontentement.

« Mais t'entendre dire à une inconnue que tu peux "lui arracher ses vêtements comme la dernière fois" ne me plait pas vraiment, étrangement. Des explications ? »

Au moins il ne tournait pas autour du pot sans laisser des sous-entendus du problème qui pesait sur son coeur.

_________________

 
HI ! I'M CUTE !
(´・ω・)ノ
avatar
Maître de l'Espace
Age : 29
Fonction : Barman/assassin
Messages : 286
Localisation : Espérez juste que ce ne soit pas votre chambre à la nuit tombée

Feuille de personnage
Masque: du ténébrium
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Implants oculaires bilatéraux - peau - prothèses brachiales pour des lames
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Ven 12 Jan - 20:30
Jalousie
Finn & Danak

Barrage total, il se protège derrière son balai et m'explique la raison de son mécontentement. C'est carrément ma faute, j'ai un jeu assez malsain avec cette fille, mais on a toujours été comme ça elle est moi, forcément, à force de jouer dans la même cour, nos jeux de séductions sont allés de plus en plus loin jusqu'à finir dans les bras l'un de l'autre et ce un nombre incalculable de fois. Cela m'arrangeait bien, j'avais ma dose de contact humain sans à avoir à me mêler à la foule et elle en redemandait tout le temps plus. J'ai effectivement remarqué qu'il ne m'avait rien dit alors que j'ai accepté quelques danses avec de parfaites inconnues, son regard planté dans le mien, je deviens de plus en plus mal à l'aise. J'ai intérêt à faire preuve d'agilité verbale si je veux me tirer de ce pétrin, ma foi bien mérité.

"Oh …"

Je me racle la gorge.

"Oh … Tu veux dire Ghilian."

Loin, très loin d'être une inconnue. Je connais chaque parcelle de son corps et elle chacune du mien que nous avons longuement exploré et mis à rude épreuve. Il ne m'aura pas fallu longtemps après son retour pour que déjà j'explique que cette charmante créature n'est autre que la seule autre personne que je puisse considérer comme une ex, puisque fréquentée plus d'une fois. Autrement, pas de véritable relation humaine à proprement parler, bien plus animale qu'autre chose.

"C'est… mon ex, mais pas comme avec toi, juste que et bien, enfin, c'était physique, c'est tout et on s'est toujours parlé comme ça."

C'est sans doute la plus mauvaise excuse au monde, heureusement que le monde est petit cela dit.

"Elle est revenue à Synchro après au moins deux ans d'absence et les mauvaises habitudes sont revenues. Excuse-moi, j'étais pris dans notre vieux jeu mais jamais je ne la toucherai, pas que j'en ai pas envie, mais  …"

J'ai dû dire une connerie parce qu'il se renfrogne, là, je vois bien la petite ride qui se creuse sur son front, ses sourcils qui se froncent et ses yeux dorés qui tentent désespérément de paraître menaçant alors qu'ils sont tout juste adorables. Ok, pas doué, je sais manipuler, mais seulement en terrain connue. Là, je suis juste une bille, un bleu, un novice. Je suis lamentable. Je me redresse et respire un bon coup. Il est peut-être temps que je tourne sept fois ma langue dans ma bouche avant de l'ouvrir à nouveau. Je réfléchis et automatiquement, ma main se porte à mes piercings. A défaut de faire tourner ma langue, ce sont eux que je fais rouler sous mes doigts.

"Sincèrement, j'ai pas vraiment d'explication en plus à te fournir."

Je hausse les épaules, c'est définitif, j'ai fais une connerie, je peux pas l'annuler, je le reconnais c'est déjà pas mal.

"J'le referais pas, mais fais gaffe, elle serait capable de te repérer et de t'aguicher tout autant le temps qu'elle reste dormir dans mon ancienne chambre, elle a tendance à tomber sur tout ce qui bouge et je n'ai aucun doute qu'avec ton minois angélique, elle ne craque pas. Autant te dire que si elle essaye, elle va se prendre un coup de pied dans les fesses de ma part."

Bon, du coup, je le comprends un minimum. Je n'aimerais pas la voir lui tourner autour et tenter quoique ce soit avec lui. Rien que l'idée que quelqu'un puisse poser ses mains sur Finn me hérisse le poil.

"Bon et sinon c'est le balai qui va finir par me rendre jaloux, on peut au moins s'asseoir pour en parler ?"

J'essaye de lui parler avec douceur pour l'apaiser, un maigre sourire pour faire passé ma blague bien nulle, dans l'espoir de l'attendrir. Certes, un peu manipulateur sur les bords, mais je l'aime vraiment et l'entendre le dire avant de me prendre un froid polaire ne me rend que plus amoureux.
Made by Neon Demon

_________________



Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.

Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
avatar
Maître du Temps
Age : 28
Fonction : Vendeur en herboristerie
Messages : 290
Localisation : Dans sa boutique

Feuille de personnage
Masque: du cryptozoologue
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Le basique dans sa nuque. Il a également des implants oculaires pour mieux voir la nuit. Prothèses : Aux articulations des coudes, poignets, genoux et chevilles pour amortir ses mouvements dans sa forme animale
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Ven 12 Jan - 21:20
Danak semblait mal à l'aise. Il ouvrit une première fois la bouche, la referma, se racla la gorge. Un prénom franchit ses lèvres. Son explication le convaincue à moitié. À la limite, s'il n'y avait que ça... Après tout le barman devait avoir un sacré nombre de femmes dans sa collection, cela ne l'étonnerait pas que certaines soient moins... délicates dans leur manière d'agir. Cela ne l'empêchait pas de n'avoir pas apprécié leur petit jeu, si tout était vraiment fini entre eux. Il ne voyait pas ça comme une trahison, mais... Il ne savait pas, ce qu'il ressentait était difficile à définir.

Il préféra rester silencieux pour le moment, tandis que le serveur brisa le silence. Il ouvrit grand les yeux. Quoi ? Il avait bien entendu. Le ténébrium pouvait avoir l'envie de la toucher. Et il le lui disait comme ça, devant lui, comme s'il lui annonçait quelque chose de parfaitement banale. Ses sourcils se froncèrent. Le jeune homme se ferma un peu plus dans sa bulle noire, prêt à l'envoyer paître ailleurs. Même si c'était plutôt l'envie de s'enfermer dans son appartement et de pleurer toute les larmes de son corps qui envahit son coeur soudainement. Si un « t'as qu'à retourner avec cette connasse si tu veux te la refaire » ne sortit pas verbalement, il ne le pensait pas moins. Finn ne savait pas s'il venait lui envoyer la serpillière à la figure de rage ou exploser en sanglots à cette information. Peut-être les deux. Le brun passa ses doigts sur ses piercings, un réflexe lorsqu’il réfléchissait, dite de manière intentionnelle ou non. Il s'attendait à quelque chose d'autre que ça. Ah. Ok. Le plus vieux haussa les épaules. Très bien. Le crypto avait de moins en moins envie de parler. Juste se terrer dans un coin et laisser passer la nuit ; qu'il puisse se calmer pour pouvoir parler sans que son humeur fasse des bonds.

« Nyl se chargera de la livraison. » lâcha-t-il tout de même.

Il ne voulait pas revoir cette femme tourner autour du serveur. Tant qu'elle sera dans l'établissement, ça sera au botaniste d'aller remettre les ingrédients demandés. Au moins ça le fera bouger un peu. Son amant reprit la parole. À peine eut-il le temps de poser sa question que la réponse tomba.

« Non. »

Juste non. Point. Une phrase lui avaient brisé le moral, maintenant il voulait être seul ce soir. C'était pourtant rare qu'il refuse une conversation. Les dernières fois, même énervé, il l'avait écouté. Là non, une boule s'était formée dans sa gorge. Si son sourire, ni son ton, ni sa blague ne lui décrochèrent un signe de positivité. Cela se sentait qu'il était partagé entre deux états. Contrairement à l'assassin, les expressions du bouclé le trahissaient bien plus rapidement.

_________________

 
HI ! I'M CUTE !
(´・ω・)ノ
avatar
Maître de l'Espace
Age : 29
Fonction : Barman/assassin
Messages : 286
Localisation : Espérez juste que ce ne soit pas votre chambre à la nuit tombée

Feuille de personnage
Masque: du ténébrium
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Implants oculaires bilatéraux - peau - prothèses brachiales pour des lames
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Ven 12 Jan - 22:49
Jalousie
Finn & Danak

Mon sourire s'estompe immédiatement à ce refus catégorique. Tiens donc, Finn qui refuse de parler et d'affronter les problèmes. Étonnant. Je pince les lèvres. Je n'aime pas qu'on se refuse à moi, mais je ne vais pas le forcer. Il a le privilège d'avoir mon affection.

"Ok, va si tu veux souffler, mais on en reparlera, ça ne sert à rien de juste te faire tourner l'idée en tête que je vais aller retourner avec elle, je n'y tiens pas du tout."

Je soupire. Je le connais, il va pleurer. Je plante mon regard bleuté dans le sien.

"Je t'aime Finn, je reste désolé, je ne peux pas reprendre ce que j'ai dit à Ghilian, elle est terrible et je ne suis pas mieux. J'aurais dû me mettre en tête que je suis tout à toi et que je ne peux plus parler de cette manière aux autres."

Je pose mon masque sur visage et remet mon chapeau en place. Je peux concevoir qu'il ait besoin d'être seul et son refus catégorique m'a moi aussi bien refroidi. Je m'approche pour lui sauter bonne nuit et m'arrête dans mon élan en le voyant se crisper sur le manche. Ok, j'ai ni envie de me prendre un coup, ni celle de risquer de lui en mettre un en retour par réflexe. Je me redresse simplement.

"Bonne nuit Blondie."

Je m'éclipse aussitôt par la porte. Tant pis, je vais aller me défouler ce soir. J'active mes pouvoirs et file sur les toits de la ville pour aller de plus en plus haut, de plus en plus loin sans craindre la morsure du froid. Mes muscles s'échauffent et je canalise ma colère sur autre chose que moi-même. Je ne dors pas et passe à peine une heure chez moi le temps de me changer avant de retourner travailler à la taverne.

La journée se passe sans encombre, ma mauvaise humeur massacrante palpable fait se conduire d'office tout le monde droit et aucun poivrot ne cherche à se faire remarquer étrangement. Vers une heure du matin, je quitte enfin la taverne et m'empresse de parcourir la ville pour retrouver une zone de confort. Inconsciemment, la tête dans mes pensées, mes pas me guident jusqu'à la demeure de mon amant. J'aimerais qu'il me parle. Je lève la tête vers la fenêtre de sa chambre, impossible de savoir si la lumière est allumée avec les rideaux tirés. Je pousse un long soupir avant de m'aventurer à escalader la façade de sa maison, invisible aux yeux du commun des mortels. Je toque à sa fenêtre, en équilibre sur le faible rebord disponible et surtout en me tenant à la toiture. J'ai vraiment besoin de lui parler, de le serrer dans mes bras. Je n'aime pas être en froid avec lui et je trouve injuste qu'il refuse tout dialogue catégoriquement, toujours. Après plus de quarante heures sans dormir, je ne risque pas d'être au mieux de ma forme, mais je tente ma chance quoiqu'il en coûte.
Made by Neon Demon


_________________



Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.

Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
avatar
Maître du Temps
Age : 28
Fonction : Vendeur en herboristerie
Messages : 290
Localisation : Dans sa boutique

Feuille de personnage
Masque: du cryptozoologue
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Le basique dans sa nuque. Il a également des implants oculaires pour mieux voir la nuit. Prothèses : Aux articulations des coudes, poignets, genoux et chevilles pour amortir ses mouvements dans sa forme animale
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Sam 13 Jan - 0:44
Demain s'il le voulait, mais pas ce soir. Finn n'attendait qu'à se coucher et à fermer les yeux jusqu'au retour du soleil. Bon, certes, d'un autre côté, il ne changera pas. Il préférait prendre la fuite que d'affronter les problèmes dès le départ. Cependant, il ne voulait pas que le dialogue finisse en crise de larmes et c'est ce qui risquait de se passer s'il devait encore s'exprimer à voix haute. Le blond hocha tout de même la tête, accepta de revenir sur le sujet plus tard. Leur regard se croisa. Encore une fois il n'aura pas su gérer la situation. Sans trop savoir pourquoi, il se crispa lorsque son amant s'approcha. Décidément il ne pouvait que se rouler en boule sous les draps. Son cerveau craquait.

« Bonne nuit... »

Il le regarda sortir de la boutique, puis alla ranger la serpillière. Cela ne servait à rien de rester debout. La fatigue et l'énervement ne faisaient pas bon ménage. Il éteignit tout, ferma la porte et monta se coucher. Nyl avait de toute façon le double des clés s'il rentrait dans la nuit.

Le lendemain matin, le jeune homme était de meilleur humeur. Il s'attendait à devoir parler avec le brun dans la soirée, mais se sentait plus prêt à reprendre le sujet de la veille. La journée se passa mieux, le jacktalope risquait moins de s'énerver contre les clients. Même le pot accidentellement brisé par son collègue ne lui fit pas perdre son calme. Les heures passèrent lentement. Avec un froid pareil, cela n'avait rien d'étonnant. Comme hier, le jeune homme ferma plus tôt. Son colocataire le laissa pour le week-end. Ayant fini tout ce qu'il avait à gérer en bas, il remonta dans son appartement pour se détendre. Une bonne douche chaude, des vêtements amples, un repas léger et il termina dans sa chambre dans sa forme animale. Allongé de tout son long sur le lit, à moitié enroulé dans le plaid, l'animal se détendait.

Il redressa un peu les oreilles en entendant toquer... à sa fenêtre ? Bizarre. Il rouvrit les paupières et reprit sa forme humaine, garda son masque sur son visage. Il se défit de l'emprise du tissu chauffé par son corps et tira les rideaux. Il sursauta en voyant le ténébrium de l'autre côté de la vitre. Il ouvrit et le laissa entrer. Il referma aussitôt pour ne pas que le froid glacial de l'hiver n'emporte pas toute la température de l'appartement.

« Salut, tu vas bien ? Tu veux un thé pour te réchauffer ? »

Il lui déposa un rapide baiser sur les lèvres, préféra faire le premier pas sans pour autant s'attarder. La mine du serveur montrait quelqu'un qui n'avait pas dormi depuis un moment. Si en plus on rajoutait ce qu'il s'était passé hier, le crypto allait éviter d'empirer la situation.

_________________

 
HI ! I'M CUTE !
(´・ω・)ノ
avatar
Maître de l'Espace
Age : 29
Fonction : Barman/assassin
Messages : 286
Localisation : Espérez juste que ce ne soit pas votre chambre à la nuit tombée

Feuille de personnage
Masque: du ténébrium
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Implants oculaires bilatéraux - peau - prothèses brachiales pour des lames
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Sam 13 Jan - 2:01
Les rideaux s’ouvrent et me laissent entrevoir le visage de mon amant, je réapparais pour qu’il me voit. Au moins, il est réveillé, sa réponse est trop rapide d’après mes estimations pour qu’il vienne seulement de sortir du sommeil à l’instant. Il me fait entrer sans broncher et je m’invite dans la chaleur de son appart et quitte aussi vite mon masque. Une fois la fenêtre close, il me salue d’une proposition forte alléchante, composé d’un breuvage réconfortant et d’un baiser rapide. Trop surpris, je me contente de rester bêtement à le fixer quelques secondes, sans penser à répondre.

« Euh, oui … je veux bien un thé s’il te plaît. »

Il quitte rapidement la chambre et s’en va préparer la boisson chaude. En attendant, je m’installe sur son lit, je quitte mes chaussures et me permet même de me glisser à moitié sous la couverture chaude, sans doute réchauffée par son corps. J’attire la couette jusqu’à mon nez et ferme les yeux, le nez au milieu du duvet à respirer son odeur. Quel abruti je fais tout de même. Au final, il semblerait que ce soit moi qui ait le plus mal vécut d’être parti la veille et de ne pas avoir mis les choses à plat avec lui. Mes traits sont tirés, mes yeux cernés, ma mine défaite et j’ai à peine eu le temps de jeter un coup d’œil au miroir pour m’assurer que monJe reste ainsi jusqu’à l’entendre revenir, à moitié perdu dans mes pensées et surtout brumeux par le manque de sommeil et ma colère omniprésente. Je lâche la couette et prends la tasse chaude qu’il me tend d’où un parfum de thé vert émane. Mon préféré. J’ose à peine poser mon regard sur lui et me contente de fixer les vapeurs qui s’échappe de mon mug.

« Merci. Désolé de venir si tard, je … »

Mes iris croisent enfin les siennes et je perds mes mots. Quelle est mon excuse pour venir si tard après le manque de délicatesse totale dont j’ai fait preuve la veille.

« Je me sens con à cause d’hier, j’ai merdé et, je ne sais pas, je voulais pas te faire du mal. »

Il quitte sa chaise de bureau pour venir s’asseoir à mes côtés, un air sérieux sur son minois angélique. Plus proche de lui, j’ai tout le loisir de détailler les magnifiques couleurs qui composent ses yeux, je me perds dans cette contemplation. J’hésite. J’ai envie de lui caresser le visage et de l’embrasser, je redoute juste qu’il me repousse et ignore si mon humeur se prêtera docilement à un nouveau refus. Je me lance timidement et me contente de saisir sa main et j’effectue une légère pression sur ses doigts. Je me rapproche un peu plus de lui, ne cédant pas à irrésistible tentation de le serrer contre moi. J’aimerais que mon côté boulet séducteur puisse entrer dans les choses qui font mon charme, mais je suis incapable de dire ce que le crypto peut bien trouver en ma personne qui l’incite à reste avec moi. Définitivement, les jeux de charme facile comme ceux auxquels je m’adonne avec Ghilian, ne sont pas son genre. Je passe ma main gauche sur mes lèvres et caresse les fines cicatrices avant de jouer avec mes piercings. Il m’aime, certes, mais pourquoi ?

_________________



Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.

Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
avatar
Maître du Temps
Age : 28
Fonction : Vendeur en herboristerie
Messages : 290
Localisation : Dans sa boutique

Feuille de personnage
Masque: du cryptozoologue
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Le basique dans sa nuque. Il a également des implants oculaires pour mieux voir la nuit. Prothèses : Aux articulations des coudes, poignets, genoux et chevilles pour amortir ses mouvements dans sa forme animale
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Dim 14 Jan - 17:26
Finn hocha la tête et alla préparer deux thés. Cela ne l'arrangeait pas vraiment que son amant vienne ce soir. Le jeune homme ne se sentait pas plus en forme que cela et préférerait dormir que de reprendre ce qu'il avait refusé hier. Avec le froid plus que glacial et ses clients pas tous en forme, cela ne l'étonnerait pas d'attraper une maladie, même en prenant soin de désinfecter régulièrement sa boutique et gardant une certaine hygiène. Il s'assit sur un tabouret le temps que le liquide chauffe sur le feu. Il posa son masque sur la table de la cuisine et passa ses mains sur son visage tiré par la fatigue. Une bonne boisson, un câlin et au dodo, voilà son programme. Il versa l'eau chaude dans les récipients, rajouta les feuilles de thé. Une cuillère chacun et il retourna dans la chambre. Un peu surpris de le voir déjà sous les couvertures, le crypto lui donna une tasse et garda la deuxième, s'assit sur sa chaise. Il l'écouta. Leurs yeux se rencontrèrent. Pour être honnête, le bouclé ne s'était pas attendu à le voir débarquer dans sa chambre en pleine nuit, alors qu'il s’apprêtait à rejoindre le pays des rêves. Il prit le temps de terminer sa boisson, puis il posa son mug sur le bureau et le rejoignit sur le lit.

« C'est un peu de ma faute aussi, j'ai coupé court à la conversation sans laisser t'expliquer plus. Mais j'ai eu une mauvaise journée, plus ce qu'il s'est passé à la taverne... J'aurais craqué nerveusement et on ne serait pas plus avancé. »

Quoi que venir à cette heure là n'était pas forcément une bonne idée pour discuter non plus. Il se faisait tard, et même si la journée avait été calme, le jeune homme voudrait bien dormir tout de même. Demain l'herboristerie n'ouvrait pas. À la limite, puisque le serveur ne commençait qu'assez tard dans la matinée, ils pourraient mettre les choses à plat, à tête reposée. Cela évitera la plupart des débordements possibles à cause des nerfs lâchés et du manque de sommeil. Il garda les doigts du brun sur les siens, ne repoussa pas ce geste. Eh non, l'apothicaire ne fonctionnait pas comme les autres conquêtes du plus vieux. Pourquoi l'aimait-il ? Bonne question. À part répondre « parce que c'est comme ça », il ne pourrait pas lui expliquer pourquoi son coeur battait plus fort en sa présence. Tout comme il pouvait se demander ce qu'il lui trouvait, hormis le fait qu'il le trouvait adorable. Parce qu'il tranchait beaucoup avec ses maîtresses bien plus torrides que lui. Le jacktalope replongea ses yeux dans les siens.

« Écoute, je te propose de dormir ici ce soir, et on reparlera de tout ça demain matin, d'accord ? On a besoin de se reposer l'un comme l'autre. Je sais, je repousse encore, mais à toi de voir si tu préfères une discussion qui se finira dans les cris ou une conversation plus posée. »

Ca se voyait que le ténébrium n'avait pas sa tête des bons jours, et le blond ne voulait pas se prendre la tête pour ce genre de choses à une heure aussi avancée de la nuit. Il le quitta le temps d'aller se changer. Mais contrairement à d'habitude ou il dormait presque nu, il garda cette fois un vieux pull qu'il mettait encore de temps à autre. Non pas pour cacher son corps à son amant, mais parce qu'il commençait à avoir froid. Après avoir éteint la lumière principale, il ne resta que celle sur la table de chevet. Finn se glissa à son tour dans le lit, voulant profiter de la chaleur émise par le serveur. Ça se voyait qu'il ne se sentait pas en forme, même s'il tentait de le cacher quelque peu pour ne pas avoir l'air trop misérable.

_________________

 
HI ! I'M CUTE !
(´・ω・)ノ
avatar
Maître de l'Espace
Age : 29
Fonction : Barman/assassin
Messages : 286
Localisation : Espérez juste que ce ne soit pas votre chambre à la nuit tombée

Feuille de personnage
Masque: du ténébrium
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Implants oculaires bilatéraux - peau - prothèses brachiales pour des lames
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Lun 15 Jan - 13:08
J’acquiesce silencieusement, je n’ai de toute manière nullement envie de m’expliquer plus, juste être avec lui et savoir qu’il m’aime toujours, qu’il veut toujours être avec moi. Au moins, il m’autorise à dormir avec lui. Je vais pouvoir le serrer dans mes bras et dormir. J’angoisse trop vite dès qu’il s’agit de notre relation.

« Merci. »

Je me glisse un peu plus sous la couette et fais de la place pour Blondie. Pendant qu’il se déshabille, j’en profite pour moi aussi quitter mes vêtements, pour une fois je me contente de les laisser tomber au sol. Tant pis. Quant au crypto, il garde un pull qui semble tellement vieux que les fibres sont devenues plus douce que la peau d’un nouveau-né. Etant à moitié sous la couette depuis quelques minutes, le lit est chauffé et Blondie se colle contre moi encore tremblant de froid. Je ne suis pas guérisseur, mais généralement, ce n’est pas très bon signe d’avoir aussi froid alors que la chaleur de sa chambre est raisonnable et qu’il se couvre assez. Je l’enlace et le serre un peu plus. Mes yeux ne mettent pas longtemps à se fermer et rejoindre les bras de Morphée.

Pour une raison inconnue, je me réveil aux aurores, mon amant toujours au creux de mes bras. Je profite qu’il dorme encore pour caresser avec douceur sa chevelure et me contente de sa respiration. Une bonne heure plus tard, il sort lui aussi de son sommeil et lève les yeux vers moi. Je suis le premier à le trouver magnifique, mais là, il a clairement triste mine. Je fronce les sourcils.

« Tu te sens pas bien ? »

Il repose sa tête contre mon torse, comme si elle était trop lourde pour être portée plus longtemps. Pas de doute, il est passé entre les mailles tous l’hiver et voilà que les microbes l’ont rattrapé. J’attends encore un moment, le sentant dans un semi-torpeur et me détache de lui. Je me glisse jusqu’au bout du lit et le contourne pour récupérer mes affaires… plus ou moins. Finalement, je lui emprunte un tee-shirt propre et un pull pour ne pas remettre ma chemise de travail. Je m’aventure jusqu’à la cuisine et remercie mes capacités d’observations. Préparer un thé pour mon homme en prenant dans ses réserves de plantes du thym, du miel et un citron frais. Je mélange une dernière fois et dépose la cuillère dans l’évier. Sur un plateau je dépose la tasse et quelques petits biscuits que j’ai trouvé et préparé sur une assiette. Je retourne dans la chambre et dépose le plateau sur son bureau. Je m’assieds sur le lit à côté de lui et dépose un baiser sur son front brûlant. Mes doigts parcourent son visage trempé de sueur et je pose ma joue fraîche contre la sienne.

« Je t’ai préparé un thé si ça te dit. »

Il s’installe plus confortablement et assez redressé pour pouvoir boire sans se renverser le liquide brûlant dessus. Je pose délicatement le plateau sur ses genoux et m’éclipse dans la salle de bain cette fois-ci. J’en reviens avec un gant frais pour essuyer son visage et me réinstalle en prenant gare de ne pas faire moi-même de bourde d’envoyer valser le plateau. Les fumées sur le dessus de la boisson le découragent de tenter tout de sui te d’en boire et il semble se rabattre sur un biscuit plus par dépit que réellement par faim. Je l’observe grignoter un bord du gâteau avant qu’il ne le repose et ferme à nouveau les yeux. Du coin de l’œil, je surveille que la tasse ne se renverse pas et passe mon bras derrière lui afin que sa tête blonde puisse se poser sur son épaule. Je ne pense pas qu’aujourd’hui soit aussi un bon jour pour parler de nos soucis, il a besoin de repos et je me fais tranquillement à l’idée que je vais demander un congé pour ce soir. Je n’ai nullement envie que tout cela se termine en crise de larmes comme il le disait si bien hier. Je bascule ma tête en arrière jusqu’à rencontrer le mur et ferme les yeux en attendant que Blondie réussisse à finir de boire sa boisson. Lorsqu’il repose sa tasse vide, je redresse la tête et m’empare du plateau pour le débarrasser au plus vite.

« Je me doute que tu as pas vraiment envie de quitter la chaleur du lit, mais sans doute qu’une douche te fera aussi le plus grand bien. »

Je frotte mon nez sur sa joue. Je crois que mis à part la fois où je me suis enfui par le velux pour trouver un peu de calme et celle où j’ai découvert que son meilleur ami est un cyclope, je ne peux être qu’apaiser en sa présence et mes humeurs sont plutôt bien canalisées. Encore plus lorsqu’il s’agit de prendre soin de lui. Je l’abandonne un moment pour préparer la salle de bain et m’assurer qu’il y fait assez chaud, il me rejoint d’un pas traînant. Je ferme la porte derrière lui. Damne, même avec sa tête de déterré, il est incroyablement séduisant. Je reste, pour ma part, habillé et m’assied dos au carrelage en face de la douche. Je me laverais après, pour être sûr qu’il ait de l’eau bien chaude. Je peux bien le mater autant que je veux, il n’a pas l’air d’avoir bien conscience de tout. Il s’assied lui aussi dans la douche, les genoux repliés et le pommeau contre le torse. Nous nous faisons face jusqu’à ce que la vapeur me le dissimule. Quelle tristesse. Lorsqu’il sort enfin, je l’enveloppe dans sa serviette et le prends dans mes bras ainsi. L’humidité ambiante maintient une température élevée dans la pièce et j’ai tellement envie de ce câlin. Je reste ainsi jusqu’à ce que l’apothicaire me repousse gentiment, il s’habille et nous retournons dans le salon. Je récupère sa couette pour m’enrouler dedans et nous nous posons sur le canapé. Il ressemble plus à un tas de linge sale qu’à un être humain.

« Tu sais si tu es mieux en jacktalope quand tu es malade, ça ne me dérange pas et je commence à manquer de poil dans ma garde-robe, mes vêtements noirs commencent à perdre les derniers poils blancs et duveteux. »

Je lui adresse un sourire et l’embrasse tendrement. Je préfère mille fois qu’il se sente à l’aise et ça ne me gêne nullement de le gratouiller sous sa forme animale. Ce n’est pas comme si nous avions une longue discussion à avoir dans son état actuel.

_________________



Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.

Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
avatar
Maître du Temps
Age : 28
Fonction : Vendeur en herboristerie
Messages : 290
Localisation : Dans sa boutique

Feuille de personnage
Masque: du cryptozoologue
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Le basique dans sa nuque. Il a également des implants oculaires pour mieux voir la nuit. Prothèses : Aux articulations des coudes, poignets, genoux et chevilles pour amortir ses mouvements dans sa forme animale
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Mar 16 Jan - 1:23
L’état de Finn n'allait pas en s'arrangeant. Même au chaud sous les draps, avec un pull et collé contre son homme, le jeune homme tremblait de froid. Un début de fièvre qui le clouerait au lit demain à coup sûr. Il n’était pas souvent malade, mais son corps ne plaisantait pas lorsqu’il décidait de flancher. Dans ses bras, le blond finit par trouver le sommeil un peu après lui.

Le lendemain matin, l’herboriste ne se réveilla pas en même temps que le ténébrium. Il semblait encore dormir profondément. Ce n’est qu’une grosse heure plus tard qu’il daigna enfin ouvrir les paupières, non sans mal. Il sentit les caresses du serveur dans ses boucles. Il releva le visage vers lui, clairement fatigué. Bien que pâle en temps ordinaire, cela se voyait qu’il ne se sentait pas en forme, même avec le repos de la nuit. Comme seule réponse, il reposa sa tête contre son torse et poussa un soupir. Les batteries du crypto étaient à plat, la fatigue aspirait le peu d’énergie disponible dans ses muscles et la nausée n’était pas loin. Il resta encore un moment à ses côtés, jusqu’à ce que le brun décide de sortir du lit. Il fit à peine attention aux affaires portées par son amant. Toujours vautré sous la couette, son cerveau tournait au ralenti. Il referma les yeux après que le serveur soit parti de la pièce. Il allait repartir dans une somnolence lorsque le plus vieux revint dans la chambre. Il ouvrit un œil quand celui-ci lui déposa un baiser sur le front. Rien qu’entendre le mot « thé » lui retourna l’estomac. Arf. Cette journée s’annonçait mal. Il fut tout de même l’effort de de redresser contre les oreillers et regarda Danak poser le plateau sur ses jambes. Non, vraiment, c’était très gentil de sa part d’avoir amené le petit-déjeuner ici, mais le pauvre ne pouvait rien avaler pour le moment. C'est à peine s’il aurait la force de parler. La fraîcheur du gant lui fit un peu de bien. Le brun de nouveau à ses côtés, il attrapa l’un des biscuits dans l’assiette et grignota un coin sans réelle motivation. Oui mais non en fait, il allait s’arrêter là pour le moment. Il reposa le biscuit au milieu des autres et referma les yeux après avoir posé sa tête contre le mur. Le serveur l'invita à la poser sur son épaule, ce qu’il fit finalement. Lentement, gorgée par gorgée, le jacktalope finit par arriver au fond de sa tasse. Il lui en aura fallut du temps, mais pour ne pas trop perturber son ventre, il n’avait pas beaucoup de choix. Le ténébrium le débarrassa du plateau.

Une douche lui ferait peut-être du bien, mais encore fallait-il trouver la motivation pour se traîner jusqu’à la salle de bain. Pendant un instant, il avait imaginé se transformer en animal et laisser son homme s’occuper de lui. Il ne lui répondit que par un « hmm… » fatigué, ne réagit qu’à peine à son affection. Le brun disparut dans la salle de bain, le laissant seul avec la fatigue qui lui faisait fermer les paupières toutes seules. Il se décida a la rejoindre au bout d’un moment.

La douche prise, les deux hommes se retrouvèrent sur le canapé. Le plus jeune ne ressemblait à rien dans son état. Une loque, tout au plus. Il eut un léger sourire à sa réflexion. Si ses poils lui manquaient tant que ça, qu’il attende sa mue de printemps. Elle était bien plus violente que celle d'automne, puisque son pelage épais d’hiver laissait place à un duvet moins long pour supporter les températures estivales. Avec de la motivation, Finn se leva et alla dans un cuisine récupérer son masque posé la veille. C'est un lagomorphe mou qui revint vers le ténébrium, par petits bonds. Même pas la force de sauter sur le canapé. Il attendit que Danak le porte pour le mettre sur ses genoux. Il arriva néanmoins à faire un flop de toute beauté sans se casser la figure. L’animal ferma les yeux et se laissa chouchouter. Toutefois, et sans doute de manière involontaire, les doigts du serveurs passèrent trop près de son ventre. Un malheureux coup de patte arrière et les griffes tombèrent sur la main fautive, plus parce qu’il s'était agité sous la douleur que par méchanceté. Un jour il demandera à quelqu’un de lui couper le bout des griffes, elles commençaient à être longues. Le crypto redressa la tête, tout en évitant de lui coller en plus un coup de bois pour regarder sa peau blessée.

_________________

 
HI ! I'M CUTE !
(´・ω・)ノ
avatar
Maître de l'Espace
Age : 29
Fonction : Barman/assassin
Messages : 286
Localisation : Espérez juste que ce ne soit pas votre chambre à la nuit tombée

Feuille de personnage
Masque: du ténébrium
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Implants oculaires bilatéraux - peau - prothèses brachiales pour des lames
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Mar 16 Jan - 22:49
Il accepte ma proposition et se lève pour aller chercher son masque avant même que je ne puisse me proposer pour le faire à sa place. C'est un immense lièvre à cornes qui revient d'un air mal assuré et se fiche devant moi sans arriver à monter sur le canapé. Je l'attrape et le pose sur mes genoux pour pouvoir le gratouiller pleinement. Il reste tranquille sur moi, ses yeux clos et sa respiration calme. Je me laisse moi-même bercer et fini par le caresser machinalement jusqu'à le sentir s'agiter soudainement et me griffer la main. Je la retire vivement et porte la blessure à mes lèvres tout en portant mon regard sur le crypto. J'ai l'impression que je lui ai fait mal, je ne comprends juste pas comment. Je repose ma main et il redresse sa tête vers moi, son regard se pose sur la petite perle de sang qui se forme à nouveau.

"Je t'ai fais mal Blondie ?"

Il frotte gentiment son museau contre mon avant bras du côté où il m'a griffé et referme les yeux. Je m'en doute qu'il ne l'a pas fait exprès et qu'il est désolé. Mais je ne souhaite pas non plu qu'il reprenne forme humaine de suite, je le vois bien que cela le repose. Je me concentre sur le derrière de sa tête et de ses oreilles pour le câliner sans générer une nouvelle crise. Avec douceur et tendresse jusqu'à sentir sa respiration ralentir et devenir régulière. La boule de poil blanche s'endort ainsi et un sourire se dessine sur mon visage. Je le fais doucement glissé sur le matelas et l'emmitoufle dans la couette. J'en profite pour aller prendre ma douche après avoir récupérer des vêtements de change. Je garde toutefois son pull et un de ces tee-shirts pour être plus à l'aise. Je le comprends qu'il aime garder ce genre de vêtements, même si définitivement, je n'oserais pas sortir ainsi. Réchauffé, je retourne me poser dans le canapé avec un bouquin sur … les plantes. Sans doute le plus logique vue que je n'ai pas pris un de mes livres, pas très grave, j'aime lire c'est le principal et peu importe tant que je peux en apprendre plus. Je me plonge dans les pages jaunies de cette encyclopédie jusqu'à ce que l'heure m'incite à rejoindre la taverne. Mon cher dort encore et je ne souhaite pas le réveiller juste pour lui dire au revoir. Je remets mon haut et me rends à mon lieu de travail où tout se déroule plus ou moins sans encombre. Disons rien de bien exceptionnel mis à part le rush pour pouvoir faire les tâches qui m'incombaient ce soir et que je ne pouvais pas faire souhaitant prendre mon repos. Je reviens fatigué à l'appartement de l'herboriste et franchit le seuil de la porte à l'étage la tête dans les pensées, retournant mes actions pour m'assurer de n'avoir rien oublié. Juste récupéré deux livres de mécaniques qui trainaient dans mon ancienne chambre, heureusement, sans croiser Ghilian, autant ne pas m'attirer plus d'ennuis, même si je ne compte pas non plus l'éviter. J'entends un bruit dans la cuisine et m'y rends pour apercevoir Finn, la tête dans le brouillard, en train de se préparer un thé. J'arrive à sa hauteur et dépose un baiser sur sa joue.

"Comment tu te sens mon cœur ?"

Il a encore triste mine, mais au oins il a l'air d'avoir bien dormi. C'est déjà un début.

_________________



Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.

Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
avatar
Maître du Temps
Age : 28
Fonction : Vendeur en herboristerie
Messages : 290
Localisation : Dans sa boutique

Feuille de personnage
Masque: du cryptozoologue
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Le basique dans sa nuque. Il a également des implants oculaires pour mieux voir la nuit. Prothèses : Aux articulations des coudes, poignets, genoux et chevilles pour amortir ses mouvements dans sa forme animale
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Mer 17 Jan - 17:28
-
Finn ne s'attendait pas à l'avoir griffé jusqu'au sang. Mais les muscles de ses pattes postérieurs étaient puissants, il n'avait pas gérer leur force en bougeant d'un coup. Il frotta son petit nez contre le brun pour se faire pardonner et reposa sa tête contre sa jambe ensuite. Les nouvelles caresses se concentrèrent sur sa tête et ses oreilles. L'animal se décontracta petit à petit, jusqu'à s'endormir de nouveau. Le pauvre avait besoin de sommeil, vu l'état dans lequel il se trouvait. Une flaque, rien de plus. Heureusement que la boutique était fermée aujourd'hui. Sinon Nyl se serait chargé de tout.

Lorsque le jactalope se réveilla, il se retrouva dans son lit. Le crypto se tourna sur le dos et redevint humain. Il posa son masque sur la table de chevet et passa ses mains sur son visage. Si en ouvrant les yeux, le blond crut que son état s'était un tant soit peu amélioré, il se trompa. Rapidement après il retrouva les mêmes symptômes qu'avant la sieste. Le bouclé tourna la tête vers le réveil, mais sans lunettes, n'arriva pas à lire ce qui était marqué. Il se rapprocha ; haussa les sourcils, surpris. Déjà dix-heures heures passées ? Ah, quand même. Ce n'était pas qu'une petite sieste à ce niveau. L'herboriste arriva à se lever, attrapa le plaid et le garda autour de lui, tel une cape de roi. Avec sa taille, le morceau de tissu touchait à peine le sol. Une tisane ne lui ferait pas de mal. Mais un manque de motivation totale le fit s'asseoir au bord du lit. Finn soupira. Il voulait se rouler en boule et refermer les yeux. Après pas moins qu'une demie-heure à rester posé dans sa chambre, l'apothicaire finit par se relever et, un pas après l'autre, termina dans la cuisine. Le plus jeune ne remarqua pas l’apparition de son bug, cette fois par la présence de ses bois et du pompon caché par le plaid. Il sortit de quoi se faire un thé et mit l'eau à chauffer.

La tête dans le brouillard, il attendit que le liquide chauffe en se posant sur une chaise, la tasse devant lui. Les coudes sur la table, il frotta de nouveau ses mains sur son visage pour se donner un semblant d'énergie. Peine perdue. Le jeune homme se releva un peu plus tard pour voir où l'eau en était. Bientôt prête. C'est à ce moment qu'une paire de lèvres atterrit sur sa joue. Dans les vapeurs, le crypto n'avait pas entendu son amant revenir.

« Fatigué, courbaturé, mort à l'intérieur... »

Le bouclé n'avait pas passé par la case salle de bain avant de venir ici. Avec son visage plus pâme que d'ordinaire, ses cernes prononcées et ses boucles pas peignées, Finn ne ressemblait pas à grand chose. Il se fit son thé et se reposa sur sa chaise, le plaid toujours sur les épaules.

« Si tu veux quelque chose, sers-toi. »

Lui, hormis ce thé, ne pourrait rien avaler. Il eut un long frisson, s’emmitoufla un peu plus dans sa cape improvisée. Il laissa passer ses mains pour pouvoir tenir le mug chaud entre ses doigts.

« Tu ne travailles pas ce soir ? » demanda-t-il en tournant la tête vers le ténébrium.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

 
HI ! I'M CUTE !
(´・ω・)ノ
avatar
Maître de l'Espace
Age : 29
Fonction : Barman/assassin
Messages : 286
Localisation : Espérez juste que ce ne soit pas votre chambre à la nuit tombée

Feuille de personnage
Masque: du ténébrium
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Implants oculaires bilatéraux - peau - prothèses brachiales pour des lames
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Jeu 18 Jan - 15:21
Je tique, bon, c'est toujours pas la joie, mais je regrette d'autant moins d'avoir pris congé. Je l'observe avec sa mine déconfite et sa chevelure en vrac. Il est trop mignon ainsi.
Je me prépare un thé à mon tour, toujours en gardant un œil sur lui. Au cas où il s'effondre. Pas besoin de plus, j'ai déjà eu l'occasion de me sustenter à la taverne, certes sur le pouce, c'est mieux que rien. Mon regard se fiche dans le sien et un sourire se dessine sur mon visage.

"Non j'ai demandé congé pour être avec toi."

Je lui prends doucement sa tasse des mains en prenant soin de ne pas l'ébouillanter au passage.

"Viens donc te reposer dans le canapé, tu seras bien mieux installé."

Je m'occupe de transport de nos breuvages jusqu'à la table basse et lui me suis comme un petit rouleau dans sa couette. J'en peux plus, j'ai envie de lui faire un câlin, mais me retiens de crainte qu'il ne soit brassé; Au pire, il viendra se blottir dans le canapé s'il en a envie. Je ne suis déjà pas très social de nature, cependant, malade, je le suis encore plus, alors pourquoi pas Blondie. Je préfère lui laisser le choix. J'attrape mes livres au passage et me pose dans le canapé à côté de lui. Il finit par s'allonger, sa tête sur mes genoux et ferme les yeux. Je sens qu'il est reparti pour faire la flaque et que ce ne sera pas de trop.

"J'ai un peu avancé mes lectures sur les implants et notamment le tien, je pense pouvoir bientôt y jeter un œil sérieusement. Au final, ça tombe bien que je souhaite me spécialisé électromancien, ça va me servir. Je vais aussi voir pour officiellement faire la modification de ma prothèse cutanée pour passer la spécialisation. "

Je pose mon regard sur mon homme, il est le premier à qui j'en parle. Depuis quelques temps, je teste ma magie sur cette capacité et souhaite réellement m'améliorer. Je sais qu'il est à moitié en train de s'endormir, mais ce n'est pas non plus un sujet hyper important, je souhaite juste parler de tout et de rien tranquillement, qu'il ne se prenne pas la tête et puisse … profiter du son de ma voix pour s'endormir. Mes doigts glissent dans ses cheveux pour l'apaiser un peu plus et lui permettre de se relaxer.

"Demain je suis en congé, si jamais tu ne vas pas mieux, je pourrais peut être donné un coup de main à ton collègue pour pas qu'il se retrouve seul. Je suis pas aussi doué que vous avec les plantes, mais je devrais pourvoir me rendre utiles."

Je me plie pour déposer un baiser sur son front brûlant. Le pauvre ne risque pas d'aller mieux en une nuit s'il continue à chauffer.

_________________



Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.

Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
avatar
Maître du Temps
Age : 28
Fonction : Vendeur en herboristerie
Messages : 290
Localisation : Dans sa boutique

Feuille de personnage
Masque: du cryptozoologue
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Le basique dans sa nuque. Il a également des implants oculaires pour mieux voir la nuit. Prothèses : Aux articulations des coudes, poignets, genoux et chevilles pour amortir ses mouvements dans sa forme animale
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Sam 20 Jan - 20:06
Bon, au moins il ne sera pas seul ce soir. Certes, Nyl dormait à l'appartement cette nuit, mais pas dans sa chambre et encore moins dans son lit. Alors la présence rassurante du serveur ne lui ferait pas de mal. Et sans vouloir jouer les jaloux, il saurait avec qui le plus vieux serait. Parce que mine de rien, cette histoire avec cette fille continuait de lui trotter en tête, même si la maladie ne lui donnait pas l'air. Il ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter, lui le pas rassuré de nature. Le bouclé savait que son amant était un Don Juan, en acceptant de rester à ses côtés il acceptait de voir d'autres personnes. Néanmoins, la scène qui s'était déroulée sous ses yeux à la taverne ne lui avait pas plu.

Il ne comprit pas tout de suite pourquoi le brun lui retira la tasse des mains. Cerveau trop lent. Cependant, il n'eut pas la force de contester. Finn se contenta de le suivre jusqu'au salon, toujours enroulé dans son plaid, veillant à ne pas se prendre les pieds dedans. Il comprit que ses bois étaient apparus lorsqu'il se retrouva bloqué par l'encadrement de la porte menant au salon. Déjà que sa taille était limite, avec ses ornements, se baisser devenait obligatoire. Il se courba en avant, passa et se redressa. Même pas l'envie de chercher à les faire disparaître. Ils s'en iront quand ils le voudront. Lorsque le jeune homme ne se sentait pas en forme, il évitait généralement le contact avec les autres. Toutefois, il pouvait faire un exception pour son amant. Surtout que ce dernier savait comment le caresser. Les deux hommes assis, le blond attrapa sa tasse et en but quelques gorgées. Il la reposa sur la table basse et après quelques instants, finit par s'allonger sur le canapé, la tête sur les jambes du ténébrium. Plus d'énergie, il allait rester vautré là comme il savait si bien le faire dans son autre forme. À moitié endormi, l'herboriste écouta d'une oreille ce que disait le serveur. Il releva légèrement la tête pour mieux le regarder. C'est vrai qu'il lui avait donné la possibilité de toucher à son implant. Mais puisque celui-ci lui faisait moins mal ces derniers temps, il n'y avait pas repensé.

Il reposa sa tête correctement et ferma à moitié les paupières. Juste : parfait. Il ne faudrait pas que l'un ou l'autre bouge. Au chaud enroulé dans le plaid, son homme à ses côtés, et maintenant ses caresses dans ses cheveux, le crypto ne pouvait que se détendre. L'apothicaire ne voulait pas spécialement s'endormir. L'état dans lequel il se trouvait, entre la somnolence et le réveil lui convenait. Il continuait à capter ce qu'il se passait autour de lui tout en se reposant physiquement et mentalement.

« C'est sympa. Même si je ne pense pas qu'on aura beaucoup de monde, c'est assez calme ces derniers temps... »

Avec les grands froids et toutes les maladies qui courraient, les gens préféraient rester chez eux que se balader. Ou préférer des pharmacies aux remèdes moins naturels mais plus puissants, pour ceux qui en avaient les moyens. Lui se méfiait de ce genre de choses, préférant ses plantes peut-être moins actives sur le court terme, mais mieux acceptées par l'organisme.
La fièvre était malheureusement remontée. En bougeant pour chercher un peu de fraîcheur,  alors que deux minutes avant il ne voulait pas dépasser un orteil de son cocon, le bas de son dos fut découvert, et avec, le pompon dépassant de son pull. Un long frisson lui remonta le long du corps. Il se recroquevilla un peu plus sur lui-même, partagé entre la fournaise et les glaciers.

« J'espère quand même pouvoir bouger un peu plus demain... »

_________________

 
HI ! I'M CUTE !
(´・ω・)ノ
avatar
Maître de l'Espace
Age : 29
Fonction : Barman/assassin
Messages : 286
Localisation : Espérez juste que ce ne soit pas votre chambre à la nuit tombée

Feuille de personnage
Masque: du ténébrium
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Implants oculaires bilatéraux - peau - prothèses brachiales pour des lames
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Sam 20 Jan - 22:38
Je continue de lui caresser doucement le front pour mettre en arrière les mèches collées sur son front par la sueur. Les cornes ne semblent pas vouloir se rétracter sans pour autant que son implant soit douloureux.

« On verra bien et sinon je m’occuperais encore un peu plus de toi. »

Loin de me déranger et bien au contraire, si peu de clients pointent le bout de leur nez, je me ferais un plaisir de venir préparer des boissons chaudes pour mon amant ou juste le réchauffer avec mon corps. Je ne connais rien aux moments d’affluences que connais la boutique ne commandant à l’herboristerie que pour les produits de la taverne qui servent à la confection de cocktails et exceptionnellement lorsque je me blesse ou tombe malade, ce qui est très rare.

« Oui, bon et bien n’en fais pas trop quand même, surtout que si c’est la grippe, tu vas finir tout courbaturé et ça ne sert à rien de forcer. »

Je me doute qu’il n’apprécie pas « être inutile », mais ce n’est pas comme s’il y pouvait quoi que ce soit et encore plus, cela finirait même par le desservir s’il ne se rétabli pas rapidement. Je repose la couette correctement sur lui et couvre le pompon qui vient de faire son apparition. Je suis partagé entre le fait de trouver cela trop mignon et de finir la course de mon regard sur son postérieur amène d’autres pensées peu chastes qui ne se prête pas à l’état de mon conjoint.

« Et ne t’inquiète pas, dès que tu seras en forme, je te donnerai de très bonnes raisons de te bouger. »

Un sourire se dessine sur mes lèvres et je me penche à nouveau pour cette fois ci déposer un baiser rapide sur ses lèvres. S’il est parti pour être malade pendant une semaine, je sais très bien que je vais devoir m’abstenir, il n’appréciera pas si je fais des avances plus que verbales dans ces conditions.

_________________



Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.

Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
avatar
Maître du Temps
Age : 28
Fonction : Vendeur en herboristerie
Messages : 290
Localisation : Dans sa boutique

Feuille de personnage
Masque: du cryptozoologue
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Le basique dans sa nuque. Il a également des implants oculaires pour mieux voir la nuit. Prothèses : Aux articulations des coudes, poignets, genoux et chevilles pour amortir ses mouvements dans sa forme animale
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Dim 21 Jan - 22:43
-
Son implant ne le dérangeait pas, pour le moment du moins. Car d'ordinaire, ses attributs disparaissaient dans les minutes qui suivaient l'émotion qui avait déclenché son bug. Là, Finn n'avait rien fait pour les faire apparaître. Il esquissa un sourire à sa réponse. Du coup,  le blond espérait maintenant que peu de monde vienne demain. Nyl arrivera à gérer seul la boutique, tandis que le ténébrium s'occupera de son amant à l'étage. Trop mignon.

« Je sais, je sais... C'est ce que je dis aussi aux clients. Mais j'aimerai quand même faire un peu plus que le trajet lit, cuisine, canapé, lit. »

Il savait qu'il devait se reposer et non courir comme un dératé, typique de son animal programmé. Mais ça ne l'empêchera pas de se traîner d'un bout à l'autre de son chez-lui, enroulé dans son plaid tel un roi dans sa cape, plutôt que de rester vautré comme une baleine échouée sur la première surface accueillante en vue. Le serveur remit la couverture sur ses fesses. Il ne remarqua pas son regard sur cette partie de son corps, et ne se douta pas non plus des pensées qui traversèrent le brun à ce moment précis. Son cerveau végétatif préférait tourner au ralenti plutôt que se poser mille et une questions. Un nouveau sourire apparut sur ses lèvres au sous-entendu de son amant.

« J'avoue que bondir dans un parc me tenterait bien si je n'étais pas aussi courbaturé. »

Le bouclé se tourna légèrement pour répondre à son baiser. Il est vrai que dans son état, le plus vieux ne pourrait pas attendre grand chose de sa part jusqu'à son rétablissement. Une vraie flaque. Une mignonne petite flaque qui serait capable de s'endormir entre deux caresses qui, pourtant, ne devaient pas avoir cet effet. Heureusement qu'il n'était pas souvent malade, mais la nature se vengeait en le rendant inerte durant ces rares moments.

Le jeune homme eut le courage de se tourner sur le dos pour regarder plus facilement son homme.

« Je peux te demander un massage, s'il te plait ? »

Le pauvre était tout tendu. C'était peut-être pour ça que ses bois et son pompon ne disparaissaient pas. À force, cela risquait d'être douloureux. Mine de rien, ses ramures pesaient leur poids et sa forme humaine n'était pas censé les garder très longtemps sur le crâne. Ne pas les porter du tout, même. Ce qui entraînera des douleurs dans la nuque, puis dans tout le dos, sans parler des légers soucis dû aux passages de porte trop petites et coussins éventrés. Alors il préférait éviter de genre de problème en se détendant. Et quoi de mieux que les mains de Danak pour cela.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

 
HI ! I'M CUTE !
(´・ω・)ノ
avatar
Maître de l'Espace
Age : 29
Fonction : Barman/assassin
Messages : 286
Localisation : Espérez juste que ce ne soit pas votre chambre à la nuit tombée

Feuille de personnage
Masque: du ténébrium
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Implants oculaires bilatéraux - peau - prothèses brachiales pour des lames
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Lun 22 Jan - 13:06
Comme si je pouvais lui refuser quoique ce soit dans cet état. Je ne m’embête même pas à lui répondre et le bouge délicatement pour le laisse s’installer.

« Mets-toi sur le ventre. »

Avec lenteur, il finit par se retrouver dans la position souhaitée et je m’installe sur lui à califourchon sans pour autant me poser le moins du monde sur lui. Je ne voudrais pas accentuer d’éventuelles courbatures ou en créer. Je frotte mes mains pour m’assurer de ne pas le refroidir et commence à le masser à travers le pull. Dans d’autres circonstances, je lui aurai bien proposé de le retirer et surtout accompagner cela de quelques huiles qu’un certains botanistes m’a conseillé, mais je doute qu’il soit enclin à accepter d’avoir un peu plus froid ou des odeurs qui pourraient l’écœurer. Je le masse tout doucement pour ne pas le brasser plus et m’applique sur les nœuds que j’arrive à sentir malgré l’épaisseur de tissu. Je ne suis pas sûr, ne pouvant vérifier de suite, mais il me semble que déjà le pompon se rétracte au bout d’une dizaine de minutes et que Finn recommence sérieusement à somnoler.

Je continue ainsi une bonne quinzaine de minutes avant de le laisser endormi sur le canapé. Je prends ma tasse et bois mon thé maintenant froid, sans hésitation, je retourne à la cuisine et m’en fais un second que je compte bien déguster chaud cette fois-ci. De toute manière, Blondie ne semble encore une fois pas près d’émerger dans les minutes à venir. Je suis un peu frustré de m’y connaître aussi mal avec les plantes et de ne pas pouvoir l’aider en confectionnant quelques choses qui lui redonnerai des couleurs.

Pour le moment, je me contente de récupérer mes livres et m’installe sur un bout de canapé sans déranger le crypto endormi et reprends ma lecture, je compte bien être assez compétent lorsque je m’attellerai à la réparation de son implant et cela nécessite beaucoup de lecture et aussi d’entrainement, chose que je ne peux malheureusement pas faire ici. Je reprendrais au calme chez moi et je me ferais encore plus la main sur les ailes de Ghilian que je lui ai proposé de regarder à l’occas’. Cela va être déjà sacrément intéressant. Quelques heures passent encore avant que le crypto ne refasse surface et commence à remuer sous son duvet. Je me hâte d’aller mettre de l’eau à chauffer et reviens ver lui. Un baiser sur son front et le jeune homme entrouvre un œil accompagné d’un petit sourire encore ensommeillé.

« Je te fais chauffer de l’eau, il faut que tu t’hydrates avec tout ce que tu transpires. Comment tu te sens sinon ? »

Je mets ses boucles blondes trempées en arrière et dépose un nouveau baiser.



_________________



Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.

Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
avatar
Maître du Temps
Age : 28
Fonction : Vendeur en herboristerie
Messages : 290
Localisation : Dans sa boutique

Feuille de personnage
Masque: du cryptozoologue
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Le basique dans sa nuque. Il a également des implants oculaires pour mieux voir la nuit. Prothèses : Aux articulations des coudes, poignets, genoux et chevilles pour amortir ses mouvements dans sa forme animale
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Lun 22 Jan - 20:11
-
Finn se redressa légèrement lorsque le ténébrium se décala. Lentement mais sûrement, il s'installa sans être gêné par quoi que ce soit. Il laissa son amant s'installer au-dessus de lui et ferma les yeux, en confiance. Il aurait pu enlever son pull, ayant maintenant chaud. Cependant, si c'était pour passer d'un état à l'autre juste après avoir retiré le vêtement, il préférait le garder. Tant pis, le massage sera peut-être un peu moins efficace, mais ça lui évitera de tirer sur ses muscles. La douceur dont faisait preuve le serveur plonge rapidement le bouclé dans la somnolence. Détendu, si son pompon, ni ses bois restèrent. Ils disparurent en une dizaine de minutes environ, en même temps que le crypto commençait sérieusement piquer du nez. Il ne lui fallut que quelques minutes supplémentaires pour plonger dans le sommeil. Une grosse feignasse. En même temps, avec une maladie comme la grippe, le pauvre ne pourrait pas faire grand chose durant les jours à venir. L'apothicaire se tourna face au dossier du canapé et continua sa sieste. Le blond dormait si bien qu'il ne sentit même pas son homme revenir à ses côtés.

Ce n'est que bien plus tard que le plus jeune commença à remuer. Les yeux encore clos, il bailla et s'étira sans trop forcer sur les courbatures. Il se tourna sur le dos et se frotta les yeux, avant que des lèvres ne déposent un baiser sur son front humide. Le crypto entrouvrit un oeil, puis l'autre et esquissa un sourire.

« Pour le moment, un peu mieux. »

Mais il ne s'attendait pas à des miracles juste avec une sieste, l'herboriste le savait bien. Toutefois, il avait l'esprit un peu plus vif et surtout, assez soif. L'apothicaire attendit quelques instants avant de se redresser, toujours enroulé dans son plaid. Une nouvelle douche ne lui serait pas de trop, il se sentait sale. Il regarda Danak retourner dans la cuisine et revenir avec une tasse, qu'il lui tendit. Le jeune homme le remercia et but une première gorgée. Il évita d'avaler le contenu du mug trop vite pour ne pas se rendre plus malade qu'il ne l'était déjà. Au bout de quelques minutes, le bouclé reposa la tasse sur la table basse et s'étira une nouvelle fois. Les deux hommes ne risquaient pas de faire grand chose ce soir. À part lire et discuter de choses diverses, ils ne pourraient pas faire grand chose. Cela embêtait le plus jeune, qui n'aimait pas se sentir inutile à ce point. Evidemment, ce n'était pas de sa faute, mais ça ne l'empêchait pas de maudire ce qui le mettait dans cet état.
Oh, le lièvre pouvait jouer du violon. Ça faisait un moment qu'il n'avait pas touché son instrument et il savait que le serveur aimait entendre ses mélodies. Une activité peu complexe, qui ne lui demanderait pas beaucoup d'effort et qui lui évitera de ruminer son ennui. Il n''aurait qu'à jouer un morceau simple pour ne pas trop utiliser son cerveau. Il tourna le regard vers son amant, les yeux brillants à l'idée de s'occuper et de divertir le ténébrium.

« Un peu de violon, ça te plairait ? »

Ou peut-être voudrait-il lire dans le calme.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

 
HI ! I'M CUTE !
(´・ω・)ノ
avatar
Maître de l'Espace
Age : 29
Fonction : Barman/assassin
Messages : 286
Localisation : Espérez juste que ce ne soit pas votre chambre à la nuit tombée

Feuille de personnage
Masque: du ténébrium
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Implants oculaires bilatéraux - peau - prothèses brachiales pour des lames
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Jalousie

le Mar 30 Jan - 21:17
Je finis de préparer le breuvage et l’apporte à Blondie pour qu’il puisse le déguster tranquillement toujours confortablement installé dans le canapé. Une véritable flaque, autant par le côté aqueux de la chose que l’inactivité total dont il fait preuve. Certes induite par sa maladie, mais n’empêche. Cela ne me dérange nullement, bien au contraire, je me satisfais de pouvoir prendre soin de lui et me retrouver utile. Je le sens que lui-même bouillonne de se sentir aussi peu actif, chose à laquelle il n’est pas accoutumé. Je le regarde se dandiner dans son plaid et tenter tant bien que mal de trouver de quoi s’occuper. L’activité qu’il me propose m’arrache un immense sourire et je me contente d’acquiescer silencieusement. J’adore l’entendre jouer de son instrument et cela fait un moment qu’il ne m’a pas proposé d’en jouer. Je n’ose pas lui demander de moi-même craignant que cela l’embête, finalement sans doute à tort. Si cela se trouve, il serait content que je me manifeste de moi-même et requiert qu’il m’expose ses talents de musiciens. Il se lève et accède à son violon qu’il déballe avec le plus grand soin de son étui. Il revient vers le canapé pour se réinstaller et commence par faire deux trois réglages avant de faire sortir les premières notes d’une mélodie inconnue mais qui m’emporte vite et m’inspire à fermer les yeux pour mieux laisser mon imagination se libérer. Le pouvoir de la musique est incommensurable sur ma personne. Je suis fasciné, captivé et pourtant incapable d’en jouer. J’aurais sans doute aimé apprendre, mais quel instrument ? Le piano sans doute me serait le mieux convenu à y réfléchir. La posture droite, le côté classe et indémodable et le panel de partition qui existe m’aurait offert de quoi me distraire. Sans compter que je fais preuve d’une agilité fortement reconnue de mes dix doigts, notamment auprès de la gente féminine.

Tranquillement, nous passons la soirée à juste rire, discuter et enchaîner les morceaux que j’écoute avec émerveillement. Blondie semble se remettre de sa grippe et jouer lui fait le plus grand bien au moral. Un moment des plus doux que nous puissions espérer compte tenu des circonstances. Certes nous n’aurons pas régler le problème Ghilian, mais il est évident que nous nous aimons et que je ne laisserais pas ma personnalité frivole ternir la relation que j’ai avec le crypto. Cela va se faire à coup d’apprentissage, dorénavant, je me tiendrais en présence des autres et cela est encore plus vrai en présence de la météorologue sexy.

_________________



Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.

Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
Contenu sponsorisé

Re: Jalousie

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum