Bienvenue
Forum en bêta. Venez nous rejoindre, on a des cookies Inlov

Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Maître Suprème
Messages : 53
Voir le profil de l'utilisateurhttp://masqu-arade.forumactif.com

La vie quotidienne d'un Synchronaute

le Mer 22 Nov - 14:52

Matin et soir, la famille Val’tayik distribue un journal dans les rues, répertoriant les nouvelles, les avancées technologiques, des communiqués sur leurs apparitions, les services à disposition du peuple… Il peut se mettre en place un journal de la rébellion, pour l’instant il n’en est rien, cela dépendra aussi des joueurs !




A VENIR



La magie n’est pas une ressource qui s’épuise et c’est bien la seule. C’est exactement pour cette raison aussi qu’elle est dangereuse. Le réseau électrique est sous la surveillance d’une élite de mages porteurs de différents masques. La source est puisée au centre de la terre même de la bulle et alimente la ville, le ciel artificiel. De batteries sont à disposition de la population que ce soit pour faire fonctionner les appareils que les galions et autres bateaux.

Les Synchronautes peuvent tout à fait disposer d’une salle de bain privée comme se rendre directement aux thermes. L’eau de l’océan a beau se déverser constamment au-delà de la bulle, elle ne s’épuise jamais.



Pour communiquer entre eux, les solutions sont restreintes. Seul l’œil des cyclopes permet de communiquer et seulement entre deux personnes connectées. Pour le reste, les citoyens doivent s’envoyer des missives, via un système de coursiers qui parcourent la ville. Il n'existe pas de système sans fils par émission d'ondes car la magie interfère avec ce genre de transmission.



Dans la ville, les Synchronautes se déplacent essentiellement à pied. Les plus riches peuvent posséder des animaux de traits (chevaux, licornes, hippogriffes, bœufs…). Les ressources à l’intérieur même de la bulle ne sont pas suffisantes pour élaborer en masse des moyens de transport plus élaborés individuels. Cependant, il existe des réseaux de nacelles sous forme de bateaux (la proximité de l’océan a fortement influencé les designs). Ils sont adaptables autant à la terre ferme qu’au passage sur les rivières et les lacs de Synchro.
En mer, il existe des galions. Ceux-ci coûtent une fortune et compte tenu des dangers qui habitent l’océan, il est impossible de naviguer sur des esquifs plus frêles au risque de voir sa vie s’écourter brutalement sous les assauts d’une créature marine.
Le ciel est sillonné par des nefs volantes. Ce sont aussi des moyens de transport coûteux et qui permettent principalement d’accéder à certaines zones de la jungle, pour aller y chercher des ressources.



Les Synchronautes utilisent les valirs pour commercer entre eux, les trocs sont aussi monnaies courantes. Les pièces sont de différentes tailles et couleurs suivant leur valeur. Pour ne pas compliquer le jeu, un valir est égal à un euro.



Lorsque la bulle a isolé les Synchronautes, la population s’en est vu fortement affectée. Les trente premières années furent les plus compliquées et de nombreuses personnes moururent entre le manque de médicaments et la mauvaise répartition des ressources... La démographie ayant fortement chuté, il en va de soi que certaines mœurs en prirent un coup. Les femmes refusant de porter la vie, les couples homosexuels... ce ne sont que des non-dits aucune loi ne l’interdisant, mais les citoyens ne se privent pas de critiquer les âmes perdues qui osent ne pas contribuer à restaurer sa grandeur à la population.
Maintenant que les ressources sont correctement distribuées et qu’il existe de nouvelle forme de médecine via les masques de flux primaires, la repopulation est de mise. La royauté montre l’exemple et il n’existe pas de couples homosexuels au sein de la famille, les femmes représentent la fierté car elles donnent la vie. Avoir un grand nombre d’enfants est plus que fortement conseillé.



Principalement à Sonar, le quartier qui ne dort jamais, vous trouverez toutes sortes de salles de spectacles, des terrains de sport, des salles de projection d’hologrammes permettant notre équivalent d’un cinéma. Le quartier regorge de bars, restaurants et salles de concerts. Un parc d’attractions avec des animations pour les cœurs les plus attachés jusqu’aux simples promenades et jeux pour les plus petits s’y dressent. Néanmoins, le plus impressionnant reste la Maison hantée qui peut faire pâlir les plus hardis.
À Karis, se trouve l’ensemble des magasins pour faire tout le shopping nécessaire, du geek ultime à la fashion victim.
Vapor, plus calme, regorge des boutiques de luxe, une bibliothèque immense aux ouvrages uniques, les thermes.
La serre de Saleny peut permettre en toute saison de profiter d’un peu de verdure. Dans tous les cas, vous pouvez vous promener dans les vastes parcs qui composent l’essentiel de ce quartier.
Finalement, si c’est la luxure que vous cherchez, libre à vous de vous laisser transporter jusqu’à Red le quartier des plaisirs.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum