Bienvenue
Forum en bêta. Venez nous rejoindre, on a des cookies Inlov

Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Maître du Temps
Age : 28
Fonction : Vendeur en herboristerie
Messages : 546
Localisation : Dans sa boutique

Feuille de personnage
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Le basique dans sa nuque. Il a également des implants oculaires pour mieux voir la nuit. Prothèses : Aux articulations des coudes, poignets, genoux et chevilles pour amortir ses mouvements dans sa forme animale
Sac: Quelques herbes médicinales, une plume dorée et des poils de son animal programmé dont il n'arrive pas à se débarrasser
Voir le profil de l'utilisateur

Follow the paranoid jacktalope - Finn

le Lun 13 Nov - 1:57
Lawen
Finn

Attributs :
Force : 1
Intelligence : 3
Dextérité : 3
Endurance : 3
Charisme : 2
Affinité au masque :  4

Compétences du masque : Transformation : 5
Athlétisme : 4
Diplomatie : 2

Autres compétences :   Discrétion : 4
Invulnérabilité : 1
Empathie : 3


Célébrité : : Mathias Lauridsen
Age : 28, né un 25 mai.
Sexe : Homme
Fonction : Vendeur dans une petite herboristerie au quartier Karis.
Finances : Ni crésus, ni miséreux. Il s'en sort, c'est le principal.
Relationnel : Du fait de sa timidité presque maladive, il ne fréquente que peu de monde. Il y a d'abord Nyl, son colocataire et collègue de travail. Celui-ci prépare les soins pour leur herboristerie. Contrairement au blond, il est beaucoup plus fêtard et sociable.

Owen, son meilleur ami. Ils se connaissaient de longue date, bien avant qu'il n'ait intégré l'Académie pour devenir un cyclope. Il l'admire pour ses projets.

Depuis peu, il fréquente un homme qui arrive à l'ouvrir sur le monde. Si rien n'est encore gagné, il a constaté des progrès.

Côté familial, il n'a gardé le contact qu'avec son père. Celui-ci, véritable explorateur, fait des expéditions dans les nouvelles bulles apparues dès que l'occasion s'y présente. Ils se voient peu mais leur lien reste fort.
Caractère : Une porte qui claque, des rires soudains ou un éternuement un peu fort et c'est la fin du monde dans sa tête. Finn a peur de tout, allant même jusqu'à sursauter en voyant son ombre ou son reflet quand il ne s'y attend pas. Il a vraiment peur de tout, au point de se demander s'il ne serait pas paranoïaque sur les bords. Les crises de panique ne sont pas rares quand la situation n'est pas à son avantage. La moindre petite chose le stresse énormément. Il suffit de le prendre dans ses bras pour sentir son cœur battre la chamade. C'est à se demander comment ce dernier arrive à supporter ce qu'il endure au quotidien. Il est commun qu'une partie de son corps se transforme sous le coup de l'émotion ou de la douleur. Son implant étant dans la nuque, ce sont généralement ses oreilles qu'il dressera aussitôt dans la direction du bruit et qui disparaîtront une fois la frayeur passée. Il arrive aussi que cela soit ses bois, ou plus rarement sa queue. Il n'a jamais su d'où venait ce glitch dans son programme et n'a jamais osé demander à le faire réparé, trop introverti pour aller lui-même demander de l'aide. Surtout que cela ne semble pas plus le déranger que ça. Hormis les apparitions et le léger picotement dans sa nuque que de dysfonctionnement provoquait, rien ne l'empêche de mener une vie normale.

Le garçon est discret, tant dans ses mouvements que dans ses paroles. Il parle peu, préférant écouter ce qui se passe autour. Si bien qu'il est facile d'oublier sa présence quand il est dans sa forme animale. Et si tel est le cas, il retournera très probablement chez lui retrouver les odeurs qu'il connaît et qui l'apaisent. S'il crie, c'est par peur ou s'il a mal. Finn hausse rarement le ton quand il se prend la tête avec quelqu'un. D'une part, parce qu'il ne se dispute pas souvent. De l'autre, car il sait qu'il a perdu d'avance. Le jeune homme a très peu confiance en lui. S'il essaye de tenir tête à quelqu'un, ladite personne n'aura qu'à le regarder dans les yeux plusieurs minutes sans un mot pour qu'il fuit le regard et s'avoue vaincu. Mais ce n'est pas pour cette raison qu'il obéira sans broncher. Il est peut-être timide, mais pas soumis et accepter son sort dans broncher. Si une situation ne lui plaît pas, il décampera aussi rapidement que ses jambes ou ses pattes le pourront.

Au fil du temps et de ses connaissances en matière de plantes, Finn a repéré celles qui le soulageaient. On voit souvent le jacktalope mâchouiller des trèfles par ailleurs. Sa demeure est envahie par les senteurs que dégagent les herbes qu'il garde précieusement. L'odeur peut déranger certains nez, mais s'atténue plutôt rapidement une fois habitué. Une autre occupation calme son esprit : le violon. Il a fabriqué le sien de ses propres mains, utilisant uniquement des bois d'arbres nobles. Quand aux cordes, il a récupéré de longs crins de licorne accrochés aux branchages ou tombés au sol. Les sons produits sont très doux, réconfortants à son oreille. Cette pièce unique est encore plus précieuse que ses cheveux. Il n'autorise personne à le toucher et la moindre égratignure le mettrait dans tous ses états.

Une fois lié d'amitié avec une personne, ce qui est au passage assez délicat vu son caractère plus que peureux, le changeforme n'hésitera pas à se fourrer sous un pull ou tout autre haut pour se cacher et se réchauffer, même si avec ses ramures, cela peut poser quelques problèmes. Fidèle, il n'abandonnera pas ses compagnons, à moins que ceux-ci ne s'amusent à lui faire peur. Il fera tout ce qu'il peut pour les aider, ravalant ses nombreuses angoisses.

Cependant, contre toute attente, s'il n'est pas très bavard dans sa forme humaine, l'animal est plus expressif. Il osera taper des pattes arrière sur le sol pour montrer son mécontentement, donnera des petits coups de bois ou grattera les vêtements d'une personne pour attirer son attention. Le fait de ne pas être doué de parole dans ce cas l'oblige à trouver d'autres moyens pour s'exprimer, et le fait d'être caché derrière cette petite bouille poilue lui donne plus d'assurance.
Physique : ◊ HUMAIN :

Finn frôle le mètre 90 et dépasse aisément les deux mètres lorsqu'il dresse ses oreilles animales ou lorsque ses bois font leur apparition. Sa taille ne l'arrange pas lorsqu'il veut se planquer dans un coin, mais elle ne l'empêche pas d'être souple. Il préfère s'habiller de façon large, camouflant sa silhouette mince et élancée. Il met assez peu le nez dehors et reçoit rarement des personnes de toute manière. Il est trop craintif pour aller dans les rues et discuter avec le premier qui passait par là. Il y a beaucoup trop de bruit et d'odeurs pour qu'il soit serein. Le jeune homme n'est pourtant pas laid, bien au contraire. Mais il a trop peu confiance en lui pour assumer son corps.

Sa vue n'est pas très bonne. Il se fonde plus sur des formes et leurs mouvements que sur les détails. Il peut rester immobile à fixer quelque chose qu'il a cru voir bouger du coin de l’œil. Même en pleine conversation, il s'arrêtera et scrutera les environs pour voir ce qui s'est déplacé. Pour pallier à ce problème, il possède des lentilles de contact et une paire de lunettes. Il n'a pas encore osé franchir le pas des implants, ne se sentant pas prêt à cela. Il en a déjà reçu pour accroitre sa vision nocturne, ça lui suffit pour le moment.
Il compense ce handicap par un bon odorat et une ouïe excellente, héritage de son double animal. Finn est capable d'écouter une conversation d'une oreille et d'entendre le pet d'une mouche de l'autre. C'est pour cette raison qu'il vaut mieux lui parler quand on arrive dos à lui, afin de ne pas lui provoquer une énième crise cardiaque en faisant de grands gestes devant ses yeux. Pas la peine de venir en fanfare non plus. Bien qu'il aura généralement repéré la personne grâce à son odeur, ce n'est jamais agréable de voir des formes bouger devant son nez sans avertissement. Mais c'est également ce qui lui fait défaut, quand un bruit fort brise le silence.

Le blond passe beaucoup de temps à mettre ses mains dans ses cheveux. Ils sont souvent en bataille. C'est pour -essayer de- se recoiffer qu'il glisse ses doigts dans sa tignasse bouclée. Ils ne sont pas très longs, mais il en prend grand soin. Si quelqu'un ose les lui ébouriffer, le garçon passera un temps fou à remettre chaque mèche en place, et pourra même se transformer pour une toilette complète poil par poil. Et c'est mignon un léporidé qui se débarbouille. Pas rongeur. Ce n'est pas la même chose, ça non plus.

◊ JACKTALOPE :

Comme animal de transformation, il a choisi un jacktalope blanc comme neige. Créature fantastique, chimère d'un lièvre commun aux bois de cerf. Ses yeux sont dorés, tirant sur des nuances ambrées. Seul le bout de ses oreilles est noir. Ces dernières sont de vraies paraboles d'une bonne vingtaine de centimètres qu'il peut tourner dans à peu près tous les sens. Son corps de lagomorphe est plus grand que les lièvres normaux, pouvant atteindre les soixante-dix centimètres s'il s'étend de tout son long. Il garde les bouclettes de ses cheveux. Enfin, pas vraiment. Son épais poil d'hiver sera plus ondulé par rapport à un lièvre classique, mais pas au point de ressembler à un mouton. C'est moins visible en été, sa fourrure étant plus courte à cause des températures parfois excessives à son goût. Il mue au printemps et en automne, deux saisons durant lesquelles des touffes de poils se retrouvent collées sur ses meubles, sur ceux des autres voire sur les autres eux-mêmes. Finn passe un temps fou à tout ramasser chez lui à chaque fois. Lorsqu'il se transforme durant ces moments, il a généralement des trous dans son pelage, son épaisse toison d'hier laissant celle plus rase des périodes estivales. Il se nettoie beaucoup pour enlever les restes le plus rapidement possible, afin de ne pas avoir trop chaud et de ne pas être plus ridicule qu'il ne l'est déjà.

L'animal est une vraie peluche duveteuse. C'est presque une invitation aux caresses pour sentir sa douce épaisseur de poils. Mais il déteste quand des mains viennent le toucher sans qu'il ne l'ait demandé. Il n'a pas besoin d'une telle chose pour être rabaissé au rang d'animal de compagnie que les maîtres tripotent quand bon leur semble. Pire que tout : passer sur sa tête. Il en a horreur quand il ne connaît pas la personne, et souvent les gestes sont brusques. Il redressera souvent le crâne por mettre un coup de ramure sur le bras qui s'approche trop. En revanche, et cela, il ne le dit pas, les grattouilles autour des oreilles et sur les joues sont tolérées pour ceux qu'il côtoie. S'il penche la tête d'un côté pendant que des doigts experts font leur boulot, c'est qu'il adore et en redemande.
Dans le cas contraire, après plusieurs avertissements, l'étranger ne devra pas se plaindre d'une morsure assez profonde. C'est bien l'une des rares fois qu'il attaquera quelqu'un, profitant de ses incisives tranchantes et de ses bois pour recadrer les doigts sales et graisseux de l'intrus, avant de généralement se mettre à l'abri sous un meuble ou toute autre cachette et refaire une toilette pour enlever les odeurs qui ne lui appartiennent pas.

De même, le soulever par la peau du cou -ou par toute autre partie de son corps- est dangereux. Le métamorphe s'agitera dans tous les sens, quitte à se faire mal s'il est lâché et retombe méchamment à terre. Ne plus sentir le sol sous ses pattes provoque du stress inutile. Il gère mal les distances à cause de sa vue défaillante et peut très bien se casser la figure en tombant d'un meuble s'il n'a pas bien évalué le vide qui le sépare du sol. L'attraper par les oreilles ou les bois est le meilleur moyen pour ne jamais avoir sa confiance. C'est inutile, ça lui fait mal et il suffit d'être dans la période où ses ramures se fragilisent pour que l'un deux -ou des deux- se détachent et qu'il se blesse en s'écrasant au sol s'il est un peu trop secoué.
Cependant, s'il se sent bien avec une personne, il laissera celle-ci le porter plus facilement, pouvant accepter des mouvements pas toujours très tendres.   
Atouts : Sa douceur et sa gentillesse. Il ne pourrait faire du mal à quelqu'un et évite les conflits autant que possible.
Handicaps : En plus de sa timidité et de sa myopie, l'implant déficient dans la nuque peut constituer un handicap. Si pour le moment, cela ne provoque que des bugs mineurs sur son apparence, rien ne dit que cela n'entrainera pas des problèmes plus graves par la suite s'il ne le fait pas réparer.

Finn naquit et grandit dans la bulle de Synchro. Ses parents avaient eu du mal à avoir un enfant jusque-là. Quelle joie quand sa mère tomba enceinte, elle qui désirait tant donner la vie ! Cette magie disparut lorsque l'enfant vit le jour. Elle avait toujours voulu une fille pour la voir s'élever à son tour dans la société. Elle eut un fils. Elle l'abandonna à son père juste après la naissance. Cet homme ne lui avait donné qu'un enfant et qui plus est un garçon. Qu'il s'en occupe maintenant. Heureusement que ce dernier accepta de garder et de chérir son bébé. Le métamorphe ne vit jamais le visage de celle qui l'avait mis au monde. Encore aujourd'hui il ne la connaît pas et d'après les dires de son père, elle ne le considère pas comme son enfant et ne veut pas le voir.

Couvé par un papa poule un peu trop protecteur, il ne développa pas une grande confiance en lui. Il a toujours du mal à s'affirmer maintenant. À défaut de se faire beaucoup d'amis à cause de son caractère très, voire trop réservé, le garçon s'était tourné vers les fleurs et autres plantes plus jolies les unes que les autres. Il en prenait grand soin, adorait les voir pousser jour après jour. Cette passion ne l'a jamais quitté finalement, puisqu'il en élève de nombreuses variétés chez lui à l'heure actuelle.

L'année de son seizième anniversaire fut marquée par le choix définitif de son masque. Cryptozoologues de pères en fils, c'est tout naturellement qu'il se tourna vers ce masque. Comme son père avant lui, il choisit un animal fantastique : le jacktalope. Grand lièvre au crâne orné de bois de cerf, il aime son double et n'hésite pas à se transformer dès qu'il en a l'occasion. Bien que plus petit, ses ramures et ses incisives permettent de dissuader les intrus. Même si cela n'équivaut pas le thunderbird de son géniteur, il se sent bien dans sa forme et ne compte pas en changer pour le moment. Il étudia les espèces propres de celle qui s'était gravée dans ses gènes. Il ne mit pas longtemps à imprégner certaines de leurs habitudes, ayant parfois des manières assez semblables à ces petites boules de poils aux oreilles longues.

Il quitta la maison familiale son vingtième anniversaire. Envie de changement ; d'une nouvelle vie, de voler de ses propres ailes. Il permit à son père de devenir explorateur des nouvelles bulles et de leur portail. Cependant, la foule et le bruit ne l'aidèrent pas à s'ouvrir. Il s'adapta comme il put. Utilisant ses connaissances sur les plantes et avec l'aide de l'un de ses rares amis, également devenu son colocataire, il devint herboriste. Cela l'obligea à parler avec des clients lors de ventes d'herbes médicinales. Bien qu'il reste très méfiant envers les gens qu'il ne connaît pas, il commence petit à petit à faire confiance aux autres.
Histoire
Masque : cryptozoologue
Implants : Le basique dans sa nuque. Il a également des implants oculaires pour mieux voir la nuit.
Prothèses : Aux articulations des coudes, poignets, genoux et chevilles pour amortir ses mouvements dans sa forme animale
Spécialisation : non
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum