Bienvenue
Forum en bêta. Venez nous rejoindre, on a des cookies Inlov

Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Maître Suprème
Messages : 88
Voir le profil de l'utilisateurhttp://masqu-arade.forumactif.com

II - Les mœurs de la Bulle

le Dim 11 Mar - 13:54

Journal

Puisque ni la télévision, ni la radio ne sont connues dans ce monde, la famille Val’tayik envoie ses crieurs de journaux distribuer la presse dans les rues, répertoriant les nouvelles, les avancées technologiques, des communiqués sur leurs apparitions et autres services à disposition du peuple. Il peut se mettre en place un journal de la rébellion, pour l’instant il n’en est rien, cela dépendra aussi des joueurs !


Monnaie

Les Synchronautes utilisent les valirs pour commercer entre eux. Ce sont des pièces de différentes tailles et couleurs suivant leur valeur. Les billets n'existent pas et il n'y a pas de réel système de banque pour les gens du peuple. La plupart des habitants gardent leur argent dans un petit coffre dans leur habitation. La valeur de la pièce est inscrite sur la partie pile, l'emblème de la Monarchie sur la partie face. Pour ne pas compliquer le jeu, un valir est égal à un euro.

Les métaux les plus utilisés sont des alliages de nickel, d'argent et de cuivre généralement, voire or pour les pièces de grande valeur.

Pièces en alliage cuivre/nickel de couleur orangée :
1, 2 et 5 (3 cm de diamètre)
10 (4 cm)

Pièces en argent :
20 et 50 (5 cm)
100 (5,5 cm)

Pièces en or :
200 et 500 (6cm)

Les trocs sont aussi monnaie courantes. Il n'est pas rare et tout à fait acceptable d'échanger un bien contre de la nourriture, du bétail, des plantes recherchées ou tout autre payement en nature.


Communication

Pour communiquer entre eux, les solutions sont restreintes. Seul l’œil des cyclopes permet de communiquer et seulement entre deux personnes connectées. Pour le reste, les citoyens doivent s’envoyer des missives, via un système de coursiers qui parcourent la ville tous les jours. Il n'existe pas de système sans fils par émission d'ondes, car la magie interfère avec ce genre de transmission.


Loisirs

Les loisirs se trouvent principalement à Sonar, le quartier qui ne dort jamais. Vous trouverez toutes sortes de salles de spectacles, des terrains de sport, des salles de projection d’hologrammes permettant notre équivalent d’un cinéma. Le quartier regorge de bars, restaurants et salles de concert. Un parc d’attractions avec des animations pour les cœurs les plus attachés jusqu’aux simples promenades et jeux pour les plus petits s’y dressent. Néanmoins, le plus impressionnant reste la Maison hantée qui peut faire pâlir les plus hardis.

À Karis, se trouve l’ensemble des magasins pour faire tout le shopping nécessaire, du geek ultime à la fashion victim. C'est là que la population trouve de quoi s'habiller et se nourrir, mais également se soigner ou faire une simple balade devant les vitrines des différentes boutiques. C'est un quartier assez animé en journée, qui l'est encore plus lors des jours de marché.

Vapor, plus calme, regorge des boutiques de luxe, une bibliothèque immense aux ouvrages uniques et les thermes. Les gens de ce quartier sont beaucoup plus aisés et ne regardent pas forcément d'un bon oeil les personnes qui ne transpirent pas autant les richesses qu'eux.

La serre de Saleny peut permettre en toute saison de profiter d’un peu de verdure et de végétaux divers et variés tout au long de l'année. Dans tous les cas, vous pouvez vous promener dans les vastes parcs qui composent l’essentiel de ce quartier.

Finalement, si c’est la luxure que vous cherchez, libre à vous de vous laisser transporter jusqu’à Red, le quartier des plaisirs. De nombreuses maisons closes et hôtels de charme attendent les clients le soir venu. Les oiseaux de nuit se baladent dans les rues à la recherche de leur paye quotidienne.


Ressources

La magie est la seule ressource inépuisable de la Bulle. C’est exactement pour cette raison aussi qu’elle est dangereuse. Le réseau électrique est sous la surveillance d’une élite de mages porteurs de différents masques. La source est puisée au centre de la terre même de la bulle et alimente la ville, le ciel artificiel. De batteries sont à disposition de la population que ce soit pour faire fonctionner les appareils que les galions et autres bateaux. Les Synchronautes peuvent tout à fait disposer d’une salle de bain privée comme se rendre directement aux thermes. L’eau de l’océan a beau se déverser constamment au-delà de la bulle, elle ne s’épuise jamais.

→ nourriture

La culture biologique est la seule existante sur l'île, puisqu'aucun ingrédient chimique n'est utilité pour faire pousser les aliments. Les botanistes et leur magie jouent ce rôle. C'est pourquoi il n'est pas rare de voir ces derniers dans les fermes avoisinantes comme agriculteurs.

Le régime alimentaire des Synchronautes est omnivore, diversifié grâce à la nature et aux croisements effectués par les paysans. Les fruits et les légumes diffèrent selon les saisons, permettant un grand nombre de possibilités. Les plats divers et variés changent suivants les classes sociales. La population rencontre peu d'intolérance et d’allergies à ce niveau, ce qui lui permet de manger ce qu'il lui plaît sans se priver. Un certain nombre de cryptos sont végétariens. Ce sont surtout ceux qui ont choisi un double animal herbivore ou ceux qui refusent de manger de la viande par principe du fait de leur masque. En revanche, les végétaliens et vegans sont plus rares et ne sont pas forcément compris par le reste de la ville, sans pour autant subir des pressions comme les homosexuels. Après tout, ne manger que des plantes et ne pas porter de cuir n'empêche pas de faire des enfants.

La majeure partie des plats est frais, crue ou cuite suivant les recommandations, fait du matin ou quelques jours avant pour les aliments qui se tiennent mieux. En effet, il existe peu de conserves, surtout utilisées en hiver pour éviter les famines, avec le sel, vinaigre, glace ou des boîtes en métal. Attendre trop est signe de pourriture et de bactéries qui peuvent provoquer des intoxications ou la mort.

→ élevages d'animaux

Les animaux sont pour la plupart élevés et contrôlés par les cryptos pour éviter la maltraitance et l'élevage en masse. Ces derniers s'associent souvent à des botanistes dans les fermes en tant qu'éleveurs ou vétérinaires. Malgré tout, un marché noir pour la fourrure s'est développé et il sera sans doute impossible d'y mettre un terme définitif, même si de nombreux animaux sauvages ou domestiques ont déjà été sauvés.

La basse-cour (volailles, lapins, cochons, chèvres, moutons...) est élevée pour la viande, le lait et autres produits issus de ces animaux, bien que le régime alimentaire se base surtout sur les produits de la mer du fait de la grande abondance de poissons et crustacés. Les chevaux et bovins, plus puissants, sont gardés pour le travail dans les champs. Les laits de jument et d'ânesse sont des boissons de riches et très appréciées par ces personnes car moins communes que les vaches, chèvres et brebis.

Certains oiseaux ont été créés à partir de croisements divers pour produire un grand nombre de plumes de différentes longueurs, pour les ailes des météo ou des objets de décoration. Le plumage est ramassé sur le sol propre et non arraché sur l'animal. De manière générale, les animaux sont élevés dans le confort et le respect. Les petits ne sont pas séparés de leur mère à la naissance, les éleveurs prennent juste ce qu'il faut de lait et laissent la grande partie pour leur développement, aucune bête n'est tué en souffrance...

Les animaux sauvages sont, comme leur nom l'indique, sauvages. Ils ne peuvent servir comme compagnons (ours, loups, gros félins...). Les Cyclopes retireront ces animaux à leur propriétaire s'ils le remarquent. Ils ne sont pas habitués à la vie en ville et risquent de faire des dégâts matériels et humains. Si une créature sauvage se balade dans les rues, il existe deux possibilités : soit il s'agit d'un véritable animal venu de la forêt et il faudra le rattraper avant qu'il ne cause des problèmes. Soit c'est un crypto dans sa forme programmée. Ils sont généralement plus grands, parfois de couleurs inhabituelles pour l'espèce et n'ont pas toujours les réels comportements des animaux, puisqu'ils gardent une conscience fortement humaine.


Style vestimentaire et architectural

Le style dominant dans la société est un mélange de steampunk (bottes, redingote, haut-de-forme...) et de cyberpunk dans les endroits marginaux. Les matières les plus utilisées dans la confection de vêtements sont, entre autres, du cuir, du lin, du chanvre, du coton, mais également divers métaux peu chers et trouvables en masse sur les îles voisines. Les teintures de cheveux existent, une folie des riches reprise par les rebelles pour se moquer d'eux. Les femmes nobles portent souvent des robes de haute couture pour se distinguer de celles du peuple. Ces dernières mettent des pantalons et chemises d'homme, shorts, jupes, robes moins jolies mais plus faciles à enfiler suivant leur travail.

Beaucoup d'objets du quotidien se composent d'engrenages et de ressorts en tout genre. Les montres, jouets, véhicules, mais étalements prothèses fonctionnent de cette manière.

En ce qui concerne l'architecture, on retrouve beaucoup d'inspiration de l'époque victorienne, avec des bâtiments imposants, hauts et entassés les uns à côtés des autres dans les quartiers populaires. Toutefois, en s’éloignant de ces zones, le changement y est brutal. Les immeubles d'Unnder et de Red abordent des tuyaux plus ou moins visibles, parfois des façades ravagées par le temps et les éléments, le tout dans un style underground non dissimulé. Les canalisations fissurées recrachent parfois de la vapeur ou d'autres produits qu'il ne faudrait pas respirer ou toucher. L'ambiance tranche avec le reste de la ville, pouvant mettre mal à l'aise les gens qui n'ont pas l'habitude d'y vivre.

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum