Bienvenue
Forum en bêta. Venez nous rejoindre, on a des cookies Inlov

Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Maître de l'Espace
Age : 29
Fonction : Barman/assassin
Messages : 286
Localisation : Espérez juste que ce ne soit pas votre chambre à la nuit tombée

Feuille de personnage
Masque: du ténébrium
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Implants oculaires bilatéraux - peau - prothèses brachiales pour des lames
Voir le profil de l'utilisateur

Les alliances de l'ombre

le Mar 30 Jan - 21:35
Unnder est le quartier où les âmes sensibles ne font pas bon traîner. Pour l’assassin aguerri que je suis, autant dire que je suis à mon aise et que les rares passants baissent le nez lorsqu’ils me croisent et pour l’exception qui ose affronter mon regard, mes iris glaciales le toise et l’intime à raviser son acte. C’est en jouant entre les ombres que je me rends ainsi jusqu’à la demeure du pyro pour parler business avec lui. Pas prise de tête, même si notre première rencontre a été marqué de notre sang suite à une altercation, nous nous sommes finalement bien entendu. Nos caractères, bien que conflictuels, pourraient être amener à être un atout de force au sein d’Engrenage et cette collaboration.

Par sureté, je finis par escalader la façade d’un bâtiment en ruine pour passer par les toits de la ville et éviter que les regards indiscrets ne puissent trop me cerner. Ma carrure ne m’aide pas à me dissimuler, alors que mon pouvoir si, il me faut constamment jongler entre les ombres naissantes pour m’assurer d’être invisible aux yeux des citoyens lambda même s’il ne fait aucun doute que les plus entrainés ne peineront pas à me dévoiler. Dans ce cas, c’est mon agilité et ma rapidité qui me couvre amplement.

J’arrive enfin au sommet de l’immeuble où je me souviens l’avoir observé durant plusieurs nuits. Lugubre, désolé, une ruine même parmi les misères architecturales encore debout à Unnder. Je me cale sur le balcon et me sors un livre tranquillement en attendant que le Pyro arrive. Je ne compte pas le prendre en traitre et je ne me doute pas qu’il me reconnaitra de loin malgré mon masque. Au moins, il sait que je l’attends. Il ne faut pas moins de deux heures avant qu’il pointe enfin le bout de son nez. Je me redresse et lui sers la main qu’il accepte, le visage éteint comme si quelque chose de terrible venait de se produire.

« Salut … tu vas bien ? Tu as l’air pas bien. »

J’espère ne pas tomber à un trop mauvais moment, moi qui escomptais le mettre dans les meilleures dispositions pour le faire accepter le marché que j souhaite lui exposer. Le brun finit par déverrouiller le cadenas qui maintien un semblant de sécurité à son logis et me fait entrer. J’essaye de me montrer aussi peu intrusif que possible et n’envahi pas son espace vital par la présence.

_________________



Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.

Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
avatar
Age : 27
Messages : 55

Feuille de personnage
Masque: du pyrotechnicien
Attributs et compétences:
Implants et prothèses:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les alliances de l'ombre

le Mar 30 Jan - 22:25
-
Wei dut quitter son coéquipier, raccompagné plus ou moins de force à la sortie par un infirmier aux gros bras. Ne voulant pas commencer à s'attirer des ennuis dans cette situation, le pyromane retourna dans la cour du bâtiment. Il avait promis à Maxwell qu'il resterait avec lui, et c'est ce qu'il ferait. Toutefois, un rapide passage chez lui pour rapporter quelques affaires de rechange ne serait pas du luxe, ainsi que de quoi payer les soins pour pour que le gamin n'ait pas à se soucier de tout ça. Il avait bien vu que la question de l'argent le faisait paniquer.

Forcément, sur le chemin, le jeune homme brûlait de colère. Ne pas se souvenir de ce qu'il s'était passé faisait bouillir le volcan au fond de lui. Par chance, personne ne se trouva sur son passage à ce moment. Le simple fait de croiser son regard aurait provoqué une bagarre. Sa silhouette et l'aura qu'il dégageait, couplé à sa mauvaise réputation dans le quartier lui permirent de rentrer dans la tranquillité.

Il leva la tête vers son balcon. Une silhouette semblait s'y trouver. Il plissa les yeux, secoua la tête. Elle ne partait pas. Ca ne semblait pas être l'une de ces formes qu'il voyait parfois. Très territorial, il n'attendit pas une seconde de plus avant d'escalader la gouttière fatiguée par l'âge, bien décidé à passer cet inconnu par dessus bord, et sans ménagement qui plus est. On l'avait laissé en paix sur le chemin, on n'allait pas commencer à le gonfler maintenant. Cependant, arrivé à la hauteur de son chez lui, c'est finalement Danak qu'il trouva, posé avec un bouquin. De loin et dans la pénombre et les yeux perdus dans sa fournaise intérieure, il ne l'avait pas reconnu. Une chance qu'il avait les mains agrippées à la gouttière, un coup serait vite parti vu son état actuel. Il passa de l'autre côté de la barrière et accepta tout de même de lui serrer la main. Il ne répondit à sa question que par un regard lancé en coin tandis qu'il déverrouilla le cadenas des volets. Non il n'allait pas bien, mais non il ne lui dira pas non plus pourquoi il n'était pas d'humeur ce soir. Il laissa le ténébrium entrer à sa suite dans sa chambre. Il créa une flamme dans sa main et alluma la lampe sur son bureau.

« T'as intérêt à me faire un résumé du pourquoi t'es là. J'ai pas que ça à faire ce soir. » lança-t-il en jetant son sac sur le lit.

Il se dirigea vers sa penderie et balança les vêtements assez passe partout qui lui passaient sous les mains sur la couverture. Il fera le tri après. Pour quelqu'un qui vivait dans les bas-fond crasseux de la ville, le brun s'en sortait plutôt bien. Cette pièce, tout comme son appartement en général n'étaient pas sales et ne comportait pas tant de désordre que cela. Quelques traces noires sur les murs ou les meubles trahissaient son côté brasier. Tout comme l'énergumène en lui-même, dont l'allure restait propre.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

You're gonna have a bad time, Invité.


You gave me advice,
I chose genocide,
but i know to make it right.

avatar
Maître de l'Espace
Age : 29
Fonction : Barman/assassin
Messages : 286
Localisation : Espérez juste que ce ne soit pas votre chambre à la nuit tombée

Feuille de personnage
Masque: du ténébrium
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Implants oculaires bilatéraux - peau - prothèses brachiales pour des lames
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les alliances de l'ombre

le Ven 2 Fév - 15:25
Je pince les lèvres et refreine mon propre tempérament, exercice compliqué mais nécessaire avec le Pyro. Je l'apprécie malgré tout et il serait dommage de nous battre à cause d'une broutille.

"Ok, en résumé ça donne, j'aimerais que tu rejoignes l'organisation Engrenage. Nous pouvons t'apporter à toi et ton ami un apport financier, un relogement dans une zone moins … non hygiénique, des aides matérielles, médicales."

Il se retourne enfin vers moi, presque un peu moins renfrogné, mais je e voudrais pas m'avancer. Il a toujours l'air de mauvais poil et j'aimerais autant le brosser dans le bon sens pour le coup. Je fronce les sourcils.

"Tu sais, si c'est vraiment un mauvais moment pour toi, n'hésite pas à me le dire, je ne veux pas t'embêter plus que de raison et puis je comprendrais si tu veux réfléchir à ma proposition. Surtout si cela concerne aussi ton équipier, tu devrais peut être en parler avec lui."

Par ailleurs, avant qu'il ne se décide, j'aurais aimé lui montrer un de nos QG et les différentes salles et services que nous proposons, sans oublier bien sûr la cause principale qui nous anime : défaire la Monarchie, faire descendre la famille Val'tayik de son piédestal et redonner le pouvoir au peuple. Je ne suis pas sûr que Wei soit sensible à ce genre de chose, mais il n'est pas le premier à entrer dans les rangs sans avoir le cœur. Tant que ceux qui dirigent l'ont, c'est l'essentiel. Nous guidons nos membres vers un avenir que eux même ne se doutent pas plus agréable même si nous devons passer par une période trouble et que nous ne sommes pas à l'abri d'une guerre civile. Je suis moi-même l'initiateur du premier acte qui a secoué les fondations primaires de notre gouvernement avec l'assassinat que j'ai commis il y a de cela un moment maintenant, deux mois pour ainsi dire. Une nouvelle action se prépare dans l'ombre, je vais avoir à nouveau un rôle, je suis toujours le premier à faire couler le sang, la main qui tranche alors que le chef donne les directives sans se mettre en danger. Un mal nécessaire puisqu'il faut à tout prix le protéger pour ne pas faire tomber notre mouvement.

Je continue de fixer le brun alors que mes pensées défilent. J'attends avec impatience sa réponse, mais il est important que je ne le brusque pas. Je n'ose même pas sourire, sachant que même cela pourrait le froisser, je me contente d'être stoïque.

_________________



Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.

Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
avatar
Age : 27
Messages : 55

Feuille de personnage
Masque: du pyrotechnicien
Attributs et compétences:
Implants et prothèses:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les alliances de l'ombre

le Jeu 8 Fév - 1:10
-
Heureusement que le brun se retenait. Wei était tellement à cran à cause de ce qu'il se passait avec Max qu'il aurait été capable de cramer le ténébrium sur place à la moindre contrariété. Déjà peu agréable à vivre en temps normal, les événements actuels le rendait d'autant plus nerveux et agressif. Il continua de jeter ses affaires sur le lit, la tête dans l'armoire, tout en écoutant ce que Danak avait à raconter. Il finit par se tourner vers lui, un peu moins sur les nerfs. Le ton posé de son interlocuteur permit de baisser un peu la tension et ce qu'il lui proposait pourrait presque être alléchant.

« Ah, la fameuse révolution. J'en ai vaguement entendu parler. »

Il reprit son activité, mettant un bazar monstre partout autour de lui. Il n'avait jamais réellement fait attention à ces types. De toute façon, l'un comme l'autre camp ne l'intéressaient pas. Comme s'il n'avait pas assez de problèmes à gérer seul, se mélanger aux autres finirait à un moment où un autre par provoquer une bagarre. Sans connaître la maladie qui le rongeait petit à petit chaque jour et sans soins pour l'aider à se stabiliser, Wei était trop instable pour supporter la présence d'inconnus à ses côtés sans exploser au moindre battement de cil.

« Du fric, c'est pas ce qu'il me manque. J'ai déjà pensé au relogement, mais à peine je mets les pieds ailleurs que ce quartier de merde, on me dévisage. Je sais que j'ai une sale gueule, mais je pense que le sang que j'ai fait couler jusque là est gravé sur ma peau et qu'ils peuvent le voir. Et je me suis battu avec tellement de monde que je dois être fiché chez les cyclopes. Y'a qu'ici où c'est à peu près calme. »

Ou disons qu'il arrivait à tenir un semblant de calme à force d'agresser tous les passants qui le fixaient un peu trop longtemps. Plus personne n'osait rôder dans les parages, donc le quartier devenait tranquille. Le serveur ajouta quelque chose. Le pyromane s'arrêta de nouveau et lâcha un soupir. Il se tourna une nouvelle fois vers l'autre homme.

« C'est justement le gamin, le problème. »

Le tueur n'aimait pas se plaindre. Les faibles se plaignaient, pas lui. Toutefois, il accordait assez d'importance au brun pour lui faire part de ce genre d'affaire. Pas de là à le considérer comme un confident, mais puisqu'il parait de son coéquipier...

« Tout à l'heure, on devait assassiner quelqu'un. Je sais pas ce qu'il est arrivé, on est passé du toit aux pavés, trois cyclopes morts et Max blessé comme jamais avant. Direction l'hôpital, et je suis revenu juste pour prendre quelques affaires. Hors de question de le laisser seul. C'était le noir complet, j'ai aucun souvenir. »

Et comparé à son ami, il n'avait pas reçu de blessure qui aurait pu lui faire perdre connaissance. Il ramassa les habits par terre et les fourra en vrac dans l'armoire. Il referma les portes et se dirigea vers le lit, plia un tant soi peu ce qui y traînait pour les glisser dans son sac. L'aura autour de lui semblait s'être apaisée, sans pour autant disparaître.

« Et y'a quoi, en contrepartie ? »

Parce que c'était bien beau de lui offrir du rêve sur un plateau d'argent, mais le plus jeune n'était pas dupe. Il se doutait bien qu'en échange de cette aide, il devra y contribuer d'une façon ou d'une autre. Et comme il ne s'était jamais intéressé à Engrenage, il n'y connaissait quasiment rien, hormis que cette organisation avait pour but de détruire la monarchie. Il voulait peser le pour et le contre d'entrer dans ce mouvement, s'il était obligé de côtoyer beaucoup de gens ou non. Sa proposition était tout de même à double tranchant. Avec lui, ça passe ou ça casse. Danak connaissait son caractère plus que brûlant. Était-ce raisonnable de vouloir un type comme lui ? Certes très bon pour achever les autres, mais peut-être trop décalé par rapport à la réalité pour rester dans un groupe.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

You're gonna have a bad time, Invité.


You gave me advice,
I chose genocide,
but i know to make it right.

avatar
Maître de l'Espace
Age : 29
Fonction : Barman/assassin
Messages : 286
Localisation : Espérez juste que ce ne soit pas votre chambre à la nuit tombée

Feuille de personnage
Masque: du ténébrium
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Implants oculaires bilatéraux - peau - prothèses brachiales pour des lames
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les alliances de l'ombre

le Sam 10 Fév - 0:32
Je prends mon temps et mesure soigneusement chaque parole prononcée par le Pyro. J’ai réussi au moins à capter son attention, il ne faudrait pas que je le perde en si bon chemin et autant me le mettre dans la poche le plus rapidement possible. Je le regarde mettre un peu plus le bordel dans son appart et continue d’écouter. Certains de mes arguments pour le convaincre de nous rejoindre tombent sous ses révélations et ne tiennent pas la route. Effectivement, vue son caractère, je ne doute pas qu’il doit être difficile de l’avoir en voisin. Ah … Merde. Son coéquipier est à l’hôpital donc, je comprends mieux son attitude encore plus hostile qu’à l’accoutumé si l’on peut dire.

« Ok, je veux bien croire que si ton pote va pas bien c’est pas la joie. Engrenage possède de très bons médecins. »

Une petite pensée pour Leif sans savoir jusqu’où s’étendent ces capacités médicales et s’il serait en mesure de prendre en charge un patient aussi endommagé que le décrit le brun. Dans tous les cas, nos médecins ont l’avantage de prendre en charge les patients sans poser la moindre question et en évitant de nous faire pincer nos membres à un moment où ils sont les plus vulnérables justement. Aucun doute qu’un médecin pourrait aussi peut être aidé Wei et ses … sautes d’humeur ? J’ignore si cela va au-delà de juste des variations de son tempérament mais un véritable suivi ne pourrait pas lui faire de mal. D’autant plus s’il commence à avoir des pertes de mémoire associé, allons savoir quelle pathologie pourrait se cacher derrière.

« Est-ce que ça te rassurerait si j’envoyais un de nos médecins jeter un œil ? Bien sûr, aucun frais médical ni rien et silence total sur les circonstances des blessures. »

Je soupire, cela ne va pas être facile de le persuader de rejoindre notre cause. Je le sais pertinemment qu’il n’en à rien à faire de notre volonté de briser la Monarchie.

« Ne nous mentons pas, c’est clair que c’est pas pour destituer le pouvoir que tu rentrerais chez nous. En revanche, compte tenue de tes compétences, tu restes un atout majeur. Pas besoin de te trouver un équipier vu que tu en as déjà un, aucune obligation de bosser à plus, peut être avec moi à la limite et de toute façon tu recevras tous les ordres directement de ma part. »

Je marque un pause en attendant de voir si ces premières conditions lui sied.

« Pour le reste, tu peux utiliser les salles d’entrainement à ta guise que nous avons à la disposition de tous les membres, tu peux demander aussi des maîtres d’armes si tu veux t’améliorer ou apprendre à manipuler une nouvelle arme. Nous avons aussi du matériel à disposition pour les missions et une récompense financière pour toutes les actions que tu effectues pour nous. »

Pour la suite, je ne sais pas très bien comment l’aborder et surtout ce que lui souhaite faire.

« On peut toujours t’autoriser à faire tes propres missions, mais bon, le nom d’Engrenage ne doit pas être Sali et aussi … ben … tu peux pas faire des missions pour la Monarchie même si je me doute que ce ne soit pas ton gros délire vu l’entente que tu as avec les cyclopes en général. »

Mon regard bleuté se pose sur lui. Cette condition est de toute façon un peu hasardeuse. Je ne sais pas s’il serait capable de se satisfaire uniquement des missions proposées par l’organisme ou s’il souhaite continuer de travailler à son compte. Je préférerais qu’il n’y ait pas de conflits d’intérêt. Voir même, il ne faudrait pas qu’il y en ait. Une loyauté envers Engrenage serait tout de même préférable.



_________________



Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.

Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
avatar
Age : 27
Messages : 55

Feuille de personnage
Masque: du pyrotechnicien
Attributs et compétences:
Implants et prothèses:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les alliances de l'ombre

le Sam 10 Fév - 2:30
-
Lorsque Danak lui posa la question sur l'envoie d'un membre de l'organisation au chevet du gamin, le regard en coin que lui jeta le pyromane dans un premier temps ne rassurait guère. Cela se voyait qu'il tenait à son coéquipier et qu'il ne laisserait pas n'importe qui l'approcher en sa présence. Sans aller jusqu'à surveiller ses moindres faits et gestes quand ils faisaient chacun leur vie de leur côté, il faisait particulièrement attention à lui lorsqu'ils se retrouvaient. Même si sa mauvaise humeur ambiante pouvait faire penser le contraire. Plus le temps passait et plus il devenait protecteur envers son ami, malgré les pichenettes qu'il lui donnait de temps à autre. Il réussit à se calmer et ne plus l'incendier à distance.

« Tu peux. »

Wei acheva de faire son sac et boucla le tout. Il resta debout et se tourna enfin vers son interlocuteur. Heureusement qu'il n'avait aucune obligation de travailler avec des gens autre que Max. Il s'était habitué à ce dernier à force de le côtoyer, et cela restait une exception. Bosser avec le brun de temps à autre semblait la solution la moins risquée, même avec leur caractère aussi trempé l'un que l'autre. Leur combat lors de leur première rencontre s'était terminé par un match nul avant que les cyclopes ne les séparent. Mine de rien, le savoir à force égale pouvait le dissuader de se battre et se fatiguer inutilement. Dans le cas contraire, il essayerait probablement d'agresser quelqu'un de moins costaud que lui et s'enflammer si une personne plus baraquée lui reprochait quelque chose. Presque une dizaine d'années sans limite ni barrière avait fait de lui quelqu'un de purement et simplement infréquentable. Réussir à rétablir un minimum les règles après autant de temps à penser que le plus jeune avait tout les droits prendrait du temps et en découragerait plus d'un, si cela était au moins possible. Le pire était qu'il ne s'en rendait pas compte. Forcément, impossible de se remettre en question puisque pour lui, tout était normal.
Et puis, sans aller jusqu'au meilleur ami, il arrivait à accepter sa présence. Venant de sa part, ce n'était pas rien. Pour le moment ça pouvait lui convenir. Il attendit la suite.

Cette dernière attira particulièrement son attention. S'il pouvait à la limite laisser ses contrats des particuliers qui faisaient appel à lui de temps en temps s'il y avait de quoi faire à Engrenage, il pourrait y réfléchir. Ne pas pouvoir réaliser ceux que Mama lui confiait risquait de devenir plus problématique. Néanmoins, il ne s'était jamais posé la question de quel bord politique se rapprochait cette vielle femme. Il ne lui avait jamais posé la question et de plus, les gens qu'elle lui demandait d'assassiner semblaient venir d'un peu partout. Wei haussa les épaules.

« Si vous êtes prêts à me supporter... »

À nous supporter, s'ils prenaient la pile électrique avec. Lui se pensait normal, puisqu'il avait toujours vécu avec ses manières d'agir comme bon lui plaisait. La société lui renvoyait que non, qu'il était juste bon à interner. Se retrouver entouré d'inconnus d'un coup lui ferait un gros changement. Il préférait tout de même garder une certaine indépendance, ne serait-ce que pour son mental. Surtout que ça ne l'étonnerait pas d'avoir éliminé quelques uns de leurs membres sans le savoir, au bon vouloir de la vieille pyro.

« Et y'a moyen de visiter les lieux ou rencontrer des personnes avant ? »

Histoire qu'il puisse prendre la température. Si cela pouvait éviter un massacre dans les flammes et le sang pour un mot compris de travers...

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

You're gonna have a bad time, Invité.


You gave me advice,
I chose genocide,
but i know to make it right.

avatar
Maître de l'Espace
Age : 29
Fonction : Barman/assassin
Messages : 286
Localisation : Espérez juste que ce ne soit pas votre chambre à la nuit tombée

Feuille de personnage
Masque: du ténébrium
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Implants oculaires bilatéraux - peau - prothèses brachiales pour des lames
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les alliances de l'ombre

le Sam 10 Fév - 12:22
Définitivement, il s’adoucit progressivement au cours de notre échange. Je ne peux m’empêcher de noter tous les changements d’attitude qui s’opère sur lui au fur et à mesure que j’adopte un ton neutre et posé. Je peux finalement tourner à mon avantage la mésaventure de son compagnon pour lui montrer les compétences de notre organisation et faire pencher la balance de mon côté. Je crois qu’il ne se rend pas compte à quel point ses aptitudes au combat son remarquable. Nous ne bénéficions que de très peu d’hommes de combat aussi qualifier que lui. D’autant plus si nous prenons en compte que nous allons rapidement avoir besoin de main d’œuvre si nos actions deviennent de plus en plus agressives.

« L’histoire c’est pas de te supporter, de toute façon à part moi, tu vas pas avoir à confronter grand monde de l’organisation, c’est aussi comme ça qu’on se protège. Si un membre tombe, c’est logique qu’il ne puisse pas dénoncer tous les autres sous la torture. »

Peu importe qui il a tué par le passé, on fait table rase et je ne tiens compte que de l’avenir ensemble que je lui propose.

« Si t’es partant pour y aller maintenant, je peux direct envoyer aussi une missive pour qu’un médecin passe au plus vite auprès du gamin. Je te montre aussi où l’amener direct s’il y a de nouveau un souci de ce genre et valable pour toi aussi si tu es blessé. Là-bas tu seras soigné sans qu’on t’emmerde. »

Je vais simplement envoyer le botaniste secrétaire du prince. Nous avons des messagers qui peuvent trouver n’importe qui pour livrer tous les messages de l’organisation si on leur demande, ils sont impressionnant et leur réseau est monstrueux. Je compte aussi lui montrer les salles d’entraînement, je me doute pas qu’il puisse en bénéficier et pourquoi pas nous battre ensemble dans un cadre plus amical, même si j’avoue y mettre toujours tout mon cœur même dans les entraînement et que plus d’un s’est retrouvé blesser suite à quelques échanges avec moi. Je ne fais jamais dans la dentelle et montrer le meilleur de moi-même est une marque aussi pour mon rang. Je ne veux pas me montrer no faillible ni battable sur mes propres terrains de jeux. La dague, le lancer de couteau, mes armes de prédilections pour être sincère, cependant je peux faire pas mal de dégâts avec une rapière et un pistolet.

« On montrera à ton collègue quand il sera remis sur pied qu’en penses tu ? »

Je porte une nouvelle fois mon regard sur lui dans l’attente de sa réaction.

_________________



Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.

Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
avatar
Age : 27
Messages : 55

Feuille de personnage
Masque: du pyrotechnicien
Attributs et compétences:
Implants et prothèses:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les alliances de l'ombre

le Dim 11 Fév - 1:55
-
Finalement, s'il n'y avait aucune embrouille entre les deux partis, le jeune homme finissait par se calmer seul. Le fait que le brun reste neutre dans ses échanges et qu'il ne laisse aucune faille dans laquelle le pyromane pouvait s'engouffrer avec agressivité semblait avoir un effet positif sur son esprit. Encore fallait-il savoir s'il se comportait de la sorte avec tout le monde ou si c'était parce que les deux hommes se connaissaient un peu. Bon, au moins il n'aurait pas à supporter grand monde. Tant mieux. Toutefois, il se braqua lorsqu'il lui parla de venir voir le QG maintenant. Entre une organisation qu'il ne connaissait que de nom et qui semblait en plein essor puisqu'en recrutement, et Max perdu dans un endroit qui le faisait paniquer, le choix était vite fait.

« D'abord j'attends le rétablissement de mon coéquipier, ensuite je t’accompagnerai. » claqua-t-il, certes un peu plus froid, mais plus sur la défense que l'attaque.

Hors de question de laisser le morveux seul et sans repère pour une chose pareille. Engrenage pouvait attendre le rétablissement du plus jeune pour que Wei s'en mêle. Ou plutôt, il devra attendre. Une condition non négociable. Le junkie avait promis à son ami de faire un simple aller-retour dans l'immeuble pour prendre quelques affaires. Il tiendra parole. Ils avaient survécu sans lui jusque là, ils pouvaient bien attendre quelques semaines de plus.
S'entraîner avec le tueur ? Pourquoi pas. À condition, comme d'habitude, de le canaliser dès que la situation s'échappait. Un jeu dangereux qu'il faudrait arrêter net aux moindres signes d'énervement du pyro, pour le bien du ténébrium, de tous ceux qui croiseraient son chemin, mais également et surtout pour la protection de l'assassin lui-même. Élevé et entraîné par une femme qui voulait en faire une machine sanguinaire, il ne savait plus faire la moindre activité sans finir par déraper dans la violence. Il en avait connu des faux combats qui se terminaient avec l'adversaire à terre dans sa jeunesse. Et ça ne relevait plus de l'amitié, contrairement au serveur qui y mettait certes du coeur, mais qui ne voulait aucunement la mise à mort du plus faible à la fin du combat. Tant qu'on ne lui aura pas réappris à vivre correctement, il faudra sans cesse garder un oeil sur lui, sans paraître insistant. Une balance fragile où la moindre erreur pouvait avoir des conséquences désastreuses. Wei attrapa son sac et glissa la bandoulière sur son épaule.

« Ecoute, on verra ça lorsqu'il sera sur pieds, justement. Maintenant si c'est tout ce que tu avais à me dire, tu peux t'en aller. Max m'attend. »

On pouvait dire qu'il le jetait, ouais. Cette discussion avait assez duré pour sa part, il se faisait tard et chaque minute « perdue » ne le rassurait pas quand à l'état de son coéquipier. Il pourra également réfléchir à tout ça autrement qu'en pensant à moitié à se tirer d'ici au plus vite. La situation n'était pas au top pour parler d'un sujet aussi important que celui-là. Les deux hommes pourraient revenir dessus quand les événements se seront calmés.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

You're gonna have a bad time, Invité.


You gave me advice,
I chose genocide,
but i know to make it right.

avatar
Maître de l'Espace
Age : 29
Fonction : Barman/assassin
Messages : 286
Localisation : Espérez juste que ce ne soit pas votre chambre à la nuit tombée

Feuille de personnage
Masque: du ténébrium
Attributs et compétences:
Implants et prothèses: Implants oculaires bilatéraux - peau - prothèses brachiales pour des lames
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Les alliances de l'ombre

le Mar 13 Fév - 14:44
Ok, j’avais mal compris, je pensais qu’il voulait y aller de suite et n’avais pas compris qu’il souhaité retourné auprès de son ami. Même si je ne vois pas bien ce qu’il pourrait faire de plus à son chevet, je n’ai jamais été à sa place. Une circonstance sans doute qui m’échappe totalement. Je hausse les épaules.

« Ça marche, j’y file, j’envoie le médecin le retrouver et dès qu’il est d’aplomb, tu sais où me trouver pour une petite visite guidée des lieux. »

Je repositionne mon chapeau sur mon crâne et réajuste ma cape avant de franchir la porte.

« Bonne chance pour ton pote et à bientôt. »

J’attendrai gentiment qu’il se pointe, au moins je serais sûr qu’il soit dans de bonnes dispositions pour le tour et je n’aurais pas à me soucier de trop contenir mes propres humeurs en plus des siennes. Ça va être volcanique si on fait équipe, mais je suis curieux du duo que nous serions capable de composer, aucun doute que cela pourrait être d’une efficacité redoutable autant que désastreux. Pour une première mission, je nous attribuerai quelque chose de pas trop risqué qui peut difficilement capoter, toutefois, avec un minimum de challenge pour pouvoir réellement évaluer ses capacités à leur juste valeur. De toute manière, si je nous missionne sur une tâche trop simpliste, je ne doute pas qu’il va suspecter que je nous ai facilité la tâche et qui sait s’il ne le prendrait pas mal ou déciderait de ne pas poursuivre avec Engrenage s’il s’ennuie trop au cours de l’exécution du contrat. Un dernier signe de tête amical alors que lui-même ferme le cadenas qui scelle son antre et je remonte sur le toit pour retrouver mon le QG le plus proche à Unnder et envoyer Leif ausculter le petit. Ni vu ni connu, cela me donne une autre bonne excuse pour évaluer un autre de nos membres via le blessé sur un domaine différent que celui qu’il a en prédilection. Je le cerne assez bien en tant qu’empoisonneur, mais n’ai pas eu l’occasion de me rendre compte de ces skills de médecin. Si cela peut aussi me faire gagner des points auprès du Pyro et qu’il soit satisfait de ce genre de service que peut rendre l’organisation contre un minimum de loyauté, le tour est joué.

_________________



Le mal se connaissant est moins affreux et plus près de la guérison que le mal s'ignorant.

Never again will I be dishonored
And never again will I be reminded
Of living within the world of the jaded
Contenu sponsorisé

Re: Les alliances de l'ombre

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum